La répression persiste en Iran, dit la mission d’enquête de l’ONU

0
333
L’Iran réprime toujours les personnes soupçonnées d’implication dans la contestation pour les droits des Iraniennes qui a suivi la mort de Mahsa Amini en septembre, a déclaré une mission d’enquête de l’ONU. Une contestation inédite, sévèrement réprimée, a éclaté en Iran après la mort en détention le 16 septembre 2022 de Mahsa Amini, une Kurde iranienne âgée de 22 ans, trois jours après son arrestation par la police des moeurs qui lui reprochait d’avoir enfreint le code vestimentaire strict imposant aux femmes notamment le port du voile dans la République islamique. Les 47 membres du Conseil des droits de l’homme de l’ONU avaient voté le 24 novembre la mise en place d’une enquête internationale, écrit l’AFP.
Rfi.fr

Leave a reply