Locales à Taïba Ndiaye : Aly Lo déplore un bourrage d’urnes et réclame l’annulation du bureau n°1 du village de Thiallé

0
258

La page des élections locales du 23 janvier 2022 n’est pas encore totalement fermée dans certaines localités, plus précisément à Taïba Ndiaye. Le maire sortant de ladite commune, en l’occurrence Aly Lo ne reconnaît pas les résultats annoncés.

En conférence de presse ce jour, lundi 07 février, le candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar à Taïba Ndiaye a dénoncé un bourrage d’urne au village de Thiallé.   

« Comment voulez-vous comprendre dans un bureau de vote, on vote pour des morts et des immigrés alors que cela n’a pas été prévu pour le code électoral ? », a déploré le maire sortant de la commune.

A l’en croire, beaucoup d’éléments « montrent qu’il y a fraude et bourrage d’urne au bureau de vote N°01 du centre de vote du village de Thiallé situé dans la commune de Taïba Ndiaye ».

À titre d’exemple, Aly Lo demande « Comment voulez-vous comprendre sur 585 électeurs du bureau de vote n°01 du centre de vote de Thiallé un nombre important de votants 472 (Quatre cent soixante-douze) dont zéro bulletin nul et 386 voix pour la coalition Bunt bi, Benno Bokk Yakaar 02 voix et les autres coalitions 00 ou 01 voix ? »

Le maire sortant avance un autre argument qui, à son avis, montre à suffisance que le verdict des urnes a été tronqué.

« Comment voulez-vous comprendre qu’on vote au bureau N° 01 du centre de vote du village de Thiallé  pour la commune 472 votants et pour le département 243 votants soit une différence de 229 votants  entre la commune et le département. Ce qui nous parait impossible d’autant plus que si chacun des électeurs du bureau de vote N°01 du centre de vote du village de Thiallé avait 3 mn, on aurait au total 1416mn qui équivalent à 23 h 6mn, alors que si les électeurs votent de 08h à 22h, sans compter la pause. Ce qui veut dire qu’on aurait dû terminer à 6h 06 mn du matin de la journée du 24 janvier 2022 pour pouvoir épuiser tous les 472 électeurs, sans le dépouillement ce qui nous parait injuste », a-t-il argué.

Il n’a pas manqué de dénoncer «l’attitude irresponsable et partisane du sous-préfet de Méouane Ibrahima Ndao » qui, selon lui, « n’a même pas voulu publier l’arrêté préfectoral portant prolongation des heures de vote au-delà de dix-huit heures ». Il a, par conséquent, attiré « l’attention des autorités étatiques en l’occurrence le Ministre de l’intérieur, le Gouverneur de la région de Thiès et le Préfet du département de Tivaouane que le vote dans le bureau N° 1 de Thiallé est entaché de fraudes multiples de natures à remettre en cause la sincérité du scrutin et par conséquent le bureau doit être annulé ».  

J M D

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :