Nigéria / Industrie automobile : Le Groupe Dangoté à fond dans l’assemblage de véhicules

0
170

Le groupe Dangote annonce avoir mis en service la semaine dernière une usine d’assemblage de véhicules, en coentreprise avec la multinationale française PSA Peugeot-Citroën et le gouvernement de l’Etat de Kaduna au Nord-Ouest du Nigeria.

Ce créneau jadis exploré par les multinationales étrangères, enregistre désormais l’arrivée d’opérateurs locaux. Cette unité de production dénommée Dangote Peugeot Automobiles Nigeria Limited (DPAN), installée à Kaduna dans le Nord-ouest du Nigéria, d’une capacité d’assemblage de 120 véhicules par jour ,a pour objectif de réduire les importations de véhicules usagés.

La mise en service de cette usine permet au groupe de diversifier ses activités. A noter qu’en dehors des véhicules à usage personnel, le groupe possédait déjà d’une unité de montage de gros porteurs, installée grâce à une joint-venture avec Sinotruck.

Cette orientation s’inscrit dans un contexte où plusieurs pays du continent travaillent, avec l’expertise des multinationales de l’industrie automobile, pour posséder leurs propres unités de fabrication de véhicules. C’est une politique qui permet de réduire les importations de véhicules d’occasion dont les coûts d’acquisition pour certains sont dans la même fourchette que ceux des véhicules neufs, en raison des frais d’expédition et des droits de douanes.

A cela, s’ajoute le coût environnemental lié à l’âge des véhicules importés, et dont les rejets dans la nature sont de véritables polluants. Le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue), dans son rapport édité en octobre 2020, indiquait que l’Afrique est la première destination de véhicules usagés dans le monde. Elle représente 40% des importations sur un total de 14 millions de véhicules légers d’occasion achetés à travers le monde sur la période de 2015 à 2018.

En décembre dernier, le Bureau des statistiques du Nigéria a révélé dans un rapport que le pays, qui est le plus grand consommateur de ces types de véhicules sur le continent, en avait importé pour une valeur de 531,7 milliards de nairas, soit près de 1,3 milliard dollars entre janvier et septembre 2021.

JP MAMLOU

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :