« On a travaillé des choses qu’on veut voir dès le début de la partie », Aliou Cissé, sélectionneur des « Lions » en conférence de presse avant match

0
269

Point sur le groupe

On a joué vendredi. De vendredi à aujourd’hui, on a beaucoup plus misé sur la récupération et essayer de faire le point sur le plan médical, à savoir qu’Abdou Diallo est malheureusement out pour ce deuxième match. Sinon l’ensemble du groupe est là. On a bien récupéré. On a pu préparer le match, regarder les vidéos de ce premier match pour bien préparer celui de demain (aujourd’hui).

Moral du groupe

Le bon match c’est celui qu’on gagne. Celui de l’aller on ne l’a pas gagné, donc on ne peut pas dire qu’on a fait un bon match. C’est vrai que sur le plan défensif on a fait des choses assez intéressantes. On a très bien défendu même si on a pris un but gag qui nous sort un tout petit peu de la rencontre. Dans l’ensemble on a su contenir l’équipe égyptienne sur le plan défensif. C’est sur notre animation offensive qu’il faut nous améliorer, marquer plus de buts, être beaucoup plus efficace, Être plus pro-actif. On s’est crée des occasions mais il n’y a toujours pas mis ce pied, cette tête ou cette épaule qui fera franchir le ballon au fond des filets. Ça fait deux match qu’on ne marque pas face cette équipe là. Notre objectif c’est de marquer un but tout en sachant qu’ils ont gagné à l’aller. Là c’est une deuxième mi-temps qui va se présenter. Il faudra d’abord égaliser à 1-1 pour pouvoir nous donner la possibilité de jouer pour gagner.

But Hors-jeu

J’évite souvent les polémiques avant les matchs surtout d’ordre arbitral. La seule chose que je regarde est que l’arbitre a validé. Ce match aller est derrière nous. Ce qui nous intéresse c’est de nous concentrer sur ce match de demain (aujourd’hui). C’est un match très important pour nous, pour le football sénégalais. Nous avons la possibilité d’écrire l’histoire devant notre public, notre nouveau stade. C’est le plus important. De toute façon on ne peut plus revenir en arrière. Il y a but pour l’arbitre même si vous, les journalistes, pouvez dire qu’il y a hors-jeu. Je ne me suis pas trop attardé sur ça. Je me concentre sur le match de demain (aujourd’hui). En parler, ce n’est pas plus la peine.

Changement de Tactique

La réflexion c’est : est-ce qu’avec plus d’attaquants on va marquer plus de buts ? Ce n’est pas garanti que si on joue avec beaucoup d’attaquants on va marquer beaucoup de buts. C’est surtout dans l’animation si on arrive à amener le ballon dans la surface de réparation. Nos combinaisons ne sont pas mal mais dans cette surface de réparation il faut être efficace, très clinique. Ça veut dire être capable de marquer rapidement et faire le geste juste pour mettre le ballon au fond. La stratégie, on la verra demain. Je la donnerai à mes joueurs.

Crainte par rapport à ce match

La crainte, non. C’est surtout d’entrer dans le match comme il se doit. On a travaillé des choses qu’on veut voir dès le début de la partie. Nous sommes conscients de nos qualités et que nous avons énormément de potentiel. On a des arguments à faire valoir pour gagner ce match. Il n’y a pas de hantise, de crainte même si effectivement le temps joue contre nous. Le temps est notre premier ennemi. Il ne faut pas pour autant faire n’importe quoi. Revenir au score ça peut se faire très rapidement ou pas. Ça peut se faire à la 50ème minute ou dans les arrêts de jeu. L’essentiel est qu’on revienne dans ce match et qu’on puisse en jouer un autre qui va nous faire gagner.

Défaite qui pourrait faire retomber l’euphorie du sacre à la CAN

Les éliminatoires du Mondial, pour un entraîneur, pour des joueurs, on n’a pas besoin de les motiver. Nous avons de très grands joueurs. Leur objectif c’est de représenter dignement leur pays à la la plus belle compétition de football. Ils ont envie d’y aller et travaillent tous les jours pour faire des meilleures sélections qui vont représenter l’Afrique. Nous ne sommes pas dans la pensée de si cela ne se faisait pas. Nous sommes dans la pensée que nous pouvons le faire. Certes ce sera très difficile parce que l’adversaire est de qualité. Mais nous allons aborder ce match avec beaucoup de confiance et d’humilité. Et inchallah je suis sûr et certain qu’on aura le résultat escompté. Pour notre public, c’est un stade qui est fait pour ça. Nous sommes heureux de jouer ce premier match qui tombe bien puisque ce sera historique. Ce sera un grand après-midi de foot qui sera suivi dans le monde entier. Nous faisons ce métier pour jouer ce genre de match. On sait que ce sera un après-midi très important pour le peuple sénégalais, pour notre football et pour cette génération

Coups de pied arrêtés

C’est un débat sans fin. On y travaille, on fait beaucoup de vidéos. Par rapport aux fautes commises sur nos joueurs, si on n’est pas capable de créer le danger dans la surface de réparation adverse, l’adversaire continuera de faire des fautes. Mais on y travaille. C’est vrai que le timing doit être trouvé entre le frappeur et receveur et on est en train d’y travailler. Par rapport aux coup-francs qu’on se crée, nous devons être capables de trouver des solutions.

Critiques

Nous manageons une équipe forte sur le continent africain, l’une des meilleures sélections. Tous les Africains, au-delà même du Sénégal, aiment nous voir bien jouer et prendre part aux grandes compétitions. D’où cette popularité que l’équipe a et que les critiques soient toujours sur l’équipe nationale du Sénégal. C’est une habitude chez nous. Nous essayons de prendre le meilleur des critiques. Cette situation où c’est un peu compliqué pour nous, on les connaît. Il va falloir encore prouver que nous sommes capables de passer un cap. Le match de demain (aujourd’hui) est bienvenu pour ça. Il faut que les gens nous voient sortir. Nous avons espoir et nous continuerons à travailler pour gagner ce match de demain.

Attente par rapport à ce match

Je m’attends à un match difficile où l’adversaire a une avance et se battra pour maintenir le plus longtemps cette avance. Le scénario pour nous est de revenir un partout. Jouer pour marquer un maximum de buts face à une équipe qui défend très bien et qui est capable de nous faire mal sur le plan offensif. On aimerait que marquer ce but qui nous permette de revenir à un but partout se fasse vite. Peut-être aussi que ça durera. Mais l’objectif numéro un pour nous c’est d’abord d’égaliser et espérer en marquer d’autres. Il y a plusieurs scénarios que nous devons mettre en place pour gagner.

Défi

Le défi c’est de guider mon équipe à un 2ème Mondial de suite. On y travaille pendant des années. C’est le moment de le montrer sur le terrain demain (aujourd’hui). Il n’y a pas un autre objectif qui me motive à part celui-ci. Nous sommes sereins. Carlos Queiroz n’est plus à présenter. Aliou Cissé l’est aussi. Je suis jeune mais pas inexpérimenté ou moins compétent. Il fera de son mieux pour amener son équipe au Mondial et moi aussi je suis là pour l’en empêcher et amener la mienne au Qatar.

Retour sur terre après la défaite

Je ne suis jamais allé au ciel (rires). J’ai les pieds bien ancrés au sol, nos joueurs aussi ce sont des compétiteurs. C’est vrai qu’on est Champion d’Afrique mais on a travaillé dur pour y arriver. Nous sommes heureux de l’être mais cette Coupe-là ne nous pousse pas à nous prendre pour ce que nous ne sommes pas. Même si on n’avait pas gagné cette Coupe, ça ne nous changerait pas. Notre objectif, au-delà de cette Coupe et plus important même, c’est que cette génération aille à la Coupe du monde. Nous sommes concentrés sur ça. On n’a jamais été dans l’euphorie. Après la CAN gagnée, on a vu aucun joueur être en fête. Moi non plus je n’ai pas été en fête. On savait que ces deux matchs allaient être importants. On a perdu ce match aller mais ça ne veut pas dire qu’on a hypothéqué nos chances. Demain (aujourd’hui), on aura à nous rattraper devant notre public. Nous sommes restés les mêmes. Nous connaissons les réalités du football de haut niveau. Nous savons que les matchs se suivent mais ne se ressemblent pas. D’où le mot d’ordre : humilité. Nous n’avons pas été euphoriques. Nous sommes concentrés pour amener la meilleure réponse possible face à l’Égypte.

RECUEILLIS PAR ABDOULAYE THIAM

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :