Programmes de gratuité de l’Etat : 60% de satisfaction, malgré les “manquements“ notés à Thiès

0
506

(APS) – Plus de 60% des personnes enquêtées sur les programmes de gratuité de l’Etat dans le département de Thiès, ont fait part de leur “satisfaction“, malgré les “manquements“ relevés dans leur exécution, a révélé mercredi Arona Diallo, président de la Cellule de veille communautaire (CVC).

La Cellule de veille communautaire a été installée le 11 novembre 2022 par le gouverneur de Thiès, dans le cadre du projet Organisation de la société civile pour la recherche action (OSCAR), en vue de mener des enquêtes qualitatives et quantitatives sur les initiatives étatiques de gratuité, et  rendre compte aux autorités.

Le projet OSCAR faisait une restitution au siège de l’Union départementale des mutuelles de santé de Thiès (UDMST), en présence de représentants des bénéficiaires de ces différentes politiques, à la veille d’une synthèse générale prévue jeudi à Dakar.

“C’est une très bonne politique de l’Etat, mais nous avons constaté des manquements » dans leur mise en œuvre, a insisté Arona Diallo. En termes de pourcentage, on peut dire que 60% de la populations sont satisfaits de ces politiques, ce sont peut-être 40% de la population qui sont un peu frustrés (de leur) fonctionnement ».

“Les enquêtes que nous avons menées sur le terrain, ont donné des résultats positifs. On a interrogé 269 personnes au niveau du département de Thiès à propos des filets sociaux », a dit Arona Diallo, par ailleurs président de l’UDMST.

Les programmes en question sont la prise en charge d’une partie des médicaments des enfants âgés de 0 à  5 ans, du Programme national de bourses de sécurité familiale (PNBSF), de la carte d’égalité des chances, de la gratuité de la césarienne, du Plan Sésame, prenant charge les personnes âgées et la gratuité de la dialyse.

“Les enquêtes  ont montré qu’il y a des manquements concernant ces filets sociaux et la protection sociale », a dit M. Diallo. “Pour ce qui est des [enfants de] 0-5 ans, ils ne bénéficient plus des médicaments IB (Initiative de Bamako). ». La prise en charge de la dialyse fait aussi l’objet de carences, en raison de la faible accessibilité de ce service dans certaines régions.

L’étude montre qu’à propos des 0-5 ans, il y a 59% de satisfaction chez les enquêtés, 79,1% pour la césarienne, 69,9% pour la dialyse et 61,9% pour la dialyse, a noté Ismaïla Diop, qui faisait la présentation des résultats.

Concernant les critères de choix des bénéficiaires, l’enquête de perception montre que “60, 4% des populations estiment que le ciblage a été bien fait ». Pour ce qui est de la carte d’égalité des chances, le score est de “87,2% ».

“Ce qu’il y a lieu de faire, c’est de remédier à ces manquements et demander à l’Etats de (les) corriger, pour permettre à toute la population de bénéficier correctement de cette politique de gratuité et de manière générale, de la protection sociale », a dit Arona Diallo.

La  CVC va consigner les recommandations  formulées  pour l’amélioration de la protection sociale, dans un mémorandum qu’elle déposera auprès du gouverneur, a-t-il dit.

Parmi les recommandations, la CVC demande à l’Etat de rendre opérationnelle cette prise en charge des enfants de 0 à 5 ans. S’agissant des bourses de sécurité familiale, elle demande qu’elles soient “payées à temps“ et qu’elles soient élargies à un plus grand nombre de personnes.

Il faudra aussi “rendre plus accessible le Plan Sésame », le vulgariser davantage pour en faire profiter les personnes âgées, surtout dans le monde rural. En ce qui concerne la CEC, le vote de la loi d’orientation devrait permettre aux titulaires de bénéficier de tous les avantages qu’elle offre, sans avoir à souscrire à une mutuelle de santé.

Leave a reply