Réduction du prix des denrées de première nécessité : le PDS invite le gouvernement à prendre des mesures urgentes

0
390

Le Parti démocratique Sénégalais (PDS) appele les nouvelles autorités à s’attaquer de manière pragmatique aux défis actuels pour améliorer le niveau de vie et le pouvoir d’achat des Sénégalaises et des Sénégalais. Face à la presse hier, dimanche 5 mai, le parti libéral exhorte donc le gouvernement à prendre des mesures urgentes pour répondre à la demande sociale et réduire le prix des denrées de première nécessité. Les libéraux ont également salué la décision du chef de l’Etat visant à ordonner l’arrêt des travaux sur le littoral, espérant que cette mesure sera accompagnée d’une réforme.

« Le gouvernement actuel hérite d’une situation économique et sociale difficile, caractérisée par une croissance en baisse, un endettement croissant et un coût de la vie en hausse. Il est impératif que les nouvelles autorités puissent s’attaquer de manière pragmatique à ces défis pour améliorer le niveau de vie et le pouvoir d’achat des Sénégalaises et des Sénégalais », a déclaré face à la presse hier, dimanche 5 mai, le PDS.

Sous ce rapport, « Le PDS exhorte donc le gouvernement à prendre des mesures urgentes pour répondre à la demande sociale et réduire le prix des denrées de première nécessité ». Par ailleurs, saluant la décision du Président de la République d’arrêter toutes les constructions sur le littoral, ainsi qu’à Thiès et Mbour, le parti de Me Wade dit espérer que cette mesure sera accompagnée d’une réforme… « Nous espérons que cette décision sera accompagnée d’une réforme qui accélérera le programme « une famille, un toit » et abordera, pour y remédier de façon structurelle, les questions d’assainissement et des inondations récurrentes qui plongent régulièrement des millions de Sénégalais dans le désarroi. Il est fondamental de mettre fin à la gabégie et aux braderies foncières qui sont en partie à l’origine de ces problèmes. »

Pour y parvenir, les libéraux proposent « l’instauration immédiate d’une taxe foncière spéciale rétroactive sur le patrimoine foncier bradé et cédé par l’État au cours des dix dernières années. Cette taxe, fixée qui pourrait être fixée à 25% du prix de cession par mètre carré réévalué à la valeur de marché actuel devrait permettre  à l’État de générer des revenus exceptionnels importants pour financer notamment la lutte contre les inondations et la construction de logements sociaux ».

Enfin, à l’approche du cinquantenaire de leur parti, les Libéraux envisagent une célébration à la hauteur du patrimoine national que représentent le PDS et son leader visionnaire. Ainsi, annoncent-ils que « cet anniversaire sera l’occasion de revenir sur les grandes réalisations du PDS et de projeter notre vision pour l’avenir, notamment en préparation des élections législatives avec Karim Wade en tant que chef. »

O G

Leave a reply