Reprise des cours : l’heure du réaménagement du calendrier scolaire

0
1255

Après la crise qui a secoué l’école sénégalaise, le calendrier scolaire va devoir connaître un réaménagement. Le Président de la République a abordé la question lors du précédent conseil des ministres.

Après la levée du mot d’ordre de grève de certains syndicats d’enseignants suite à la signature d’un protocole d’accord avec le gouvernement, les cours ont repris dans les écoles publiques sénégalaises. L’heure est maintenant à la réorganisation des enseignements pour rattraper les pertes de temps occasionnées par les nombreuses perturbations  afin de sauver l’année scolaire. Présidant avant-hier, mercredi 02 mars, le conseil des ministres, le Chef de l’Etat a abordé le sujet. Macky Sall a souligné «l’urgence d’engager une réflexion sur le réaménagement du calendrier scolaire», selon le communiqué. Un nouveau calendrier indiquant les dates des examens de fin d’année et celles des vacances va donc devoir être fixé. En effet, le système éducatif a connu une paralysie durant plus de deux mois en raison des mouvements de grève des syndicats d’enseignants qui réclamaient la matérialisation des accords signés depuis 2018. Des grèves qui n’ont pas été sans conséquences sur le quantum horaire. «300 heures de cours ont été perdus sur un quantum annuel de 1070 heures. Dans nos pays, nous peinons à faire 750 heures mais le ministère de l’Education Nationale va mettre en place un dispositif pour que le reste de l’année puisse être optimisé», avait fait savoir le secrétaire général du SIENS, El Cantara Sarr lors de la conférence de presse du G5, lundi dernier. Les grèves répétitives des syndicats d’enseignants ont fait grandir les inquiétudes chez les élèves. Mécontents de cette situation, ces derniers ont manifesté pour réclamer la reprise des cours et le report des examens.

«Nous, les élèves de la série L par exemple, on a 40 leçons en Histoire et Géographie alors qu’il ne reste que 10 semaines pour le déroulement du bac. Quant aux élèves de la série S, ils ont plus de 30 leçons en SVT qui font parties de leurs matières dominantes. Nous voulons que les dates des examens soient repoussées », avait souligné le représentant des gouvernements scolaires des écoles publiques de Dakar, Cheikh Tidiane Dia, lors d’un rassemblement la semaine dernière. Pour rappel, le week-end dernier, au terme de longues heures de discussions, le gouvernement et cinq syndicats (SIENS, SELS, UDEN, SELS/A, SNELAS/FC) ont parvenu à un accord mettant fin aux grèves, en attendant la réponse du Saemss et du Cusems. Dans le cadre de l’amélioration du niveau de rémunération des agents du système de l’éducation et de la formation, le gouvernement a décidé de dégager une enveloppe de près de 100 milliards pour satisfaire les revendications des enseignants.

Les examens de fin d’année étaient prévus comme suit : le Cfee les 22 et 23 juin, le bac technique à partir du 20 juin 2022, le bac général à partir du 27 juin et le Bfem à partir du 14 juillet.

Mariame DJIGO

Comments are closed.