Rufisque Nord : Le legs de Badara Sène menacé par Ousmane Ndiaye

0
336

La bataille pour le contrôle de la commune de Rufisque promet d’être âpre entre une partie des héritiers politiques de Badara Sène Mamaya et la jeune génération de leaders politiques. L’un d’eux Ousmane Ndiaye a déclaré sa candidature et promet de faire mordre la poussière à l’actuel locataire de l’hôtel de ville de Rufisque Nord.

C’est avec une forte mobilisation sur la place publique de Dares Salam (Rufisque Nord) que le promoteur immobilier Ousmane Ndiaye a voulu faire sa démonstration de force et annoncer sa candidature à la tête de la commune de Rufisque. A l’occasion les populations sont venues de tous les quartiers de la commune pour lui témoigner son soutien, pour les nombreuses actions de solidarité qu’il porte à leur endroit. Dans le sillage, elles l’ont intronisé leader du Nord et donnent rendez-vous au soir du 23 janvier 2022 pour le porter à la tête de la commune contrôlée depuis 2009 par l’ARC de Badara Mamaya Sène et dirigée par Mame Omar Mané.

«Il n’y a pas meilleur profil que Ousmane Ndiaye pour diriger la commune. Il est de tous les combats des populations et appuie généreusement toutes les initiatives de la jeunesse», a indiqué Aita Diagne, conseillère municipale à la Ville et membre de la coalition Bby.

Celle qui annonçait ses ambitions sur la commune a décidé ainsi de surseoir à ce projet pour soutenir la candidature de Ousmane Ndiaye portée par le mouvement And Deffaar Teunguedj que lui-même dirige.

«Vous m’avez demandé d’être candidat, je l’accepte», a fièrement relevé l’acteur de développement, rappelant son engagement qui avait voulu satisfaction aux deux feux maires ayant précédé Daouda Niang à la tête de la ville.

«En 2002, c’est ici, avec Ndiawar Touré et nous avons gagné largement les élections. En 2009, c’était avec Badara Mamaya Sène et nous avions également remporté les échéances. En janvier 2022, c’est entre vous et moi Inch Allah jusqu’à la victoire finale», a-t-il promis sous les acclamations de la foule de supporters acquis à sa cause.

La cérémonie d’investiture a enregistré la présence de personnalités politiques rufisquoises de premier ordre comme Souleymane Ndoye, président du conseil départemental et Boubacar Albé Ndoye, maire de Rufisque Est. A l’occasion, le président du mouvement And Déffar Teungueth a fait savoir qu’il fallait compter avec lui pour le combat du Nord.

Avec cette candidature, c’est le fief de l’Alliance pour la République et la Citoyenneté (ARC) qui est ainsi menacé par un jeune loup aux dents longues et qui promet de ne rien céder à ses adversaires.

Un combat qui risque d’être facilité par les divisions au sein de l’ARC minée par des dissensions avec les jeunes qui s’opposent à la candidature de Mame Omar Mané pour un 3ème mandat.

WORE NDOYE

Comments are closed.