Sédhiou-élan d’entraide en direction des nécessiteux et des foyers religieux musulmans : Adama Diop, onze ans de Ndogou de solidarité

0
186

La dynamique d’une solidarité agissante s’est encore bien manifestée cette année en ce mois béni de Ramadan Mubarack au travers du « Ndogou de solidarité » initié par Adama Diop, il y’a de cela onze ans. Au moins une trentaine de points café sont installés dans les différents quartiers de la ville et dans des foyers religieux où sont servis des mets en guise de rupture aux nécessiteux et autres passants à l’heure de la rupture du jeûne. Cet élan de générosité s’est élargi jusque dans des foyers religieux dans le sillage d’alléger le fardeau aux religieux en charge de centaines de talibés.

Tout au long de ce mois béni de Ramadan Mubarack et comme il en est de coutume depuis onze années,  le Ndogou de la solidarité, repas de la rupture du jeûne est servi dans les différents quartiers de la ville de Sédhiou et dans les foyers religieux. C’est une initiative de Adama Diop, un jeune entrepreneur et mécène natif de Sédhiou et sur fonds propre en signe de solidarité tel que recommandé en sublime louange à Allah le tout puissant Miséricordieux. « Nous sommes à notre onzième édition et au tout début, nous avons démarré par la Maison d’arrêt et de correction (MAC) de Sédhiou où nous emmenions les repas pour la rupture. Chemin faisant, nous avons réussi à élargir les cibles. Cette année nous avons installé une trentaine de points café dans les différents quartiers de la ville de Sédhiou.   Nous avons un point mobile qui fait le tour des grands points de rencontre tels que la gare routière. Nous donnons tout le nécessaire pour la rupture du jeûne et bien préparé avec toutes les exigences hygiéniques », a notamment déclaré Boubacar Ba, le président du comité d’organisation du Ndogou de la solidarité.

Au foyer religieux de Oumoul Kourah près de Ndiama Pakao, le guide spirituel Cheikh El Hadji Sidya Dramé Ambassadeur pour la paix universelle a magnifié le geste et prié pour l’abondance, la paix et la concorde nationale. Outre le copieux repas, des habits, des nattes et autres produits d’hygiène sont remis au marabout en soutien à ses talibés.

Présent à cette cérémonie, le professeur Balla Moussa Daffé, ancien ministre et député maire de Sédhiou, a loué les efforts de El Hadji Sidya Dramé non seulement dans l’éducation et l’enseignement du Coran mais aussi son engagement dans la promotion de l’autosuffisance alimentaire au travers de l’agriculture : « je suis particulièrement séduit par ce geste de solidarité porté par le jeune Adama Diop. C’est la raison pour laquelle et malgré mon âge avancé, je n’ai pas hésité à effectuer le déplacement jusqu’ici à Oumoul Kourah. Je salue dans le même temps l’engagement du guide religieux El Hadji Sidya Dramé à faire de l’autosuffisance alimentaire une réalité avec ses talibés » souligne-t-il.

A Oumoul Kourah, les talibés ont lu le Saint Coran au moins 3.000 fois durant le Ramadan et ici comme ailleurs dans la région, des prières sont formulées pour un Sénégal de paix, uni et prospère sous le magistère du tout nouveau président élu Bassirou Diomaye Diakhar Faye.

Moussa DRAME

Leave a reply