Vagues de chaleur : des experts prédisent le pire

0
610

Les pics de chaleur notés ces deniers jours sont une des conséquences des changements climatiques. Elle n’est pas une particularité sénégalaise. Au contraire, toutes les régions du monde sont concernées. Pis, des experts du climat ont constaté que la terre a connu ses journées les plus chaudes entre le lundi 3 et le jeudi 6 juillet 2023.

Il fait actuellement très chaud à Dakar et dans les régions de l’intérieur du pays. Les prévisions de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacim) avaient fait état de ces pics de chaleur. Déjà, le 28 février 2023, l’Anacim, assistée par le National oceanic and atmospheric administration (Nooa), initiait des campagnes de sensibilisation, avec la publication de bulletins d’alerte afin de mieux protéger les populations contre les vagues de chaleurs devenues fréquentes.

A cette occasion, le directeur de l’exploitation de la météorologie de l’Anacim, Ousmane Ndiaye, notait que «les températures augmentent de plus en plus et le phénomène mérite d’être pris en charge sur tous ses aspects». L’Anacim prévoyait, en plus des alertes, «de travailler avec les autorités sanitaires des zones à forte chaleur pour mieux protéger les couches vulnérables». Les équipes de l’Anacim devaient se déployer à Matam, Podor, Ranérou et Linguère. De l’avis du directeur de l’exploitation de l’Anacim, «les fortes températures sont un signe qu’on est en train de vivre les changements climatiques».

Le directeur du Bureau international du Centre de prévision climatique de la Noaa, Wassila Mamadou Thiaw, soulignait que, «les vagues de chaleur ont des conséquences sur la santé humaine. Elles sont responsables notamment de la déshydratation, l’hypertension artérielle et les problèmes respiratoires». Malheureusement, regrette Wassila Mamadou Thiaw, «les populations vaquent à leur occupation sans se rendre compte des effets néfastes de la chaleur sur la santé jusqu’à ce qu’une catastrophe se présente».

La forte chaleur ne sévit pas uniquement qu’au Sénégal.  Dans un article de Ouest France, des experts expliquent que la terre a connu, entre le lundi 3 et le jeudi 6 juillet 2023, ses journées les plus chaudes jamais enregistrées par les météorologues. En effet, si la température moyenne du globe inquiétait déjà en début de semaine, lorsqu’elle avait atteint 17,01 °C, elle a battu tous les records quatre jours après avec 17,23 °C.  Quatre fois, en une semaine !

En effet, du lundi 3 au jeudi 6 juillet 2023, le record de température moyenne sur notre planète a été battu à quatre reprises. La barre des 17,01 °C atteinte lundi n’était qu’un avant-goût puisque depuis un nouveau record a été battu : 17,18 °C mardi, et mercredi et 17,23 °C le jeudi 6 juillet. Et les records de température devraient s’enchaîner dans les semaines à venir, dans le contexte du changement climatique provoqué par les activités humaines. D’autant que l’hémisphère Nord débute à peine sa saison estivale et que la température globale continue en général de monter jusqu’à fin juillet/début août.

Fatou NDIAYE

Leave a reply