Attribution des CAN 2025 et 2027 : le Sénégal retient son souffle

0
249

Qui du Sénégal, du Botswana, de l’Egypte, du duo Nigeria-Bénin et/ou du trio Kenya-Ougadan-Tanzanie sera attributaire de l’organisation de la coupe d’Afrique des nations 2027. Le verdict sera connu ce mercredi 27 septembre à l’issue de la réunion du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) au Caire. Si le suspense reste entier pour cette CAN, celle de 2025 semble avoir déjà trouvé acquéreur. Puisque sauf tremblement de terre, c’est le Maroc qui va s’adjuger de l’organisation suite au retrait spectaculaire de l’Algérie et du tandem Nigéria-Bénin.

1992-2027 ! 35 ans après l’organisation de la seule et unique coupe d’Afrique des nations de football au Sénégal, en 1992, le pays de la Téranga va tenter de convaincre les membres du Comité exécutif de la CAF, pour l’organisation de la CAN 2027. Après une tergiversation entre le département des sports et l’instance fédérale, le Sénégal a été repêché pour pouvoir déposer sa candidature. Depuis lors, l’Etat a lancé une grande offensive sous l’égide du Premier ministre, ministre des Sports, Amadou Bâ afin de permettre à notre pays de confirmer son statut de hub sportif. Attribution des Jeux olympiques de la Jeunesse Dakar2026, une première en Afrique ; un Train Express Régional ; Bus Transit Rapid ; récifs hôteliers ; la verte Casamance ; Dakar la capitale cosmopolite ;  Saint Louis, la ville tricentenaire ; Thiès la ville du rail, sont autant d’arguments mis en exergue pour faire pencher la balance vers le Sénégal.

Pour convaincre Me Augustin Senghor et ses collègues membres du Comité exécutif de la CAF, le Sénégal a dépêché une équipe dirigée par le ministre du Commerce, Abdoul Karim Fofana, non moins porte-parole du Gouvernement ; le Directeur général de l’Agétip, M. El Hadj Malick Gaye et de son équipe ; le Secrétaire Général de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Victor Ciss entre autres.

Le duo Nigeria-Bénin abandonne 2025 et vise 2027

Le lobby et autres coulisses se sont faits sentir hier, au Caire selon plusieurs discrétions où chaque équipe essaie d’attirer plus de voix dans son camp.

C’est ainsi que le duo Nigeria-Bénin conscient de sa défaite pour la CAN 2025 qui est presque acquise au Maroc, a décidé de se retirer officiellement de la course à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2025, à la veille de l’annonce du pays hôte par le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF).

Il a décidé de se focaliser sur l’édition de 2027 pour laquelle il concourt face au Sénégal, à l’Egypte, au Botswana et le trio Ouganda-Kenya-Tanzanie, peut-on lire dans un communiqué publié sur le site officiel de la fédération nigériane de football.

L’Algérie évite l’humiliation

L’Algérie qui ne s’est pas encore remise de sa défaite lors du congrès de la CAF à Abidjan, a décidé tout simplement de se retirer et de l’organisation de la CAN2025 pour laquelle sa victoire était chimérique, et de la course pour l’attribution de la CAN2027 pour laquelle, elle était donnée vainqueur pour services rendus à la CAF avec l’organisation du CHAN et de la CAN U-20 en 2022.

La Fédération algérienne de Football (FAF) a officiellement transmis à la Confédération Africaine de Football (CAF) un courrier par lequel elle l’informe de sa «décision de retrait de la candidature de l’Algérie pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), édition 2025 et 2027».

Dans cette correspondance, l’instance fédérale a expliqué que ce retrait est motivé par la nouvelle approche de la FAF relative à la stratégie de développement du Football en Algérie. La FAF dit concentrer désormais ses efforts dans la réorganisation et la redynamisation du football en Algérie, de même qu’elle réitère son engagement indéfectible au profit du développement du football africain.

Et de conclure : «A cette occasion, la FAF adresse ses vifs remerciements à la grande famille du football africain pour la compréhension de sa décision qui ne signifie nullement un désengagement de l’Algérie par rapport au sport- roi en Afrique».

A.T

Leave a reply