Barrage retour «Qatar 2022» : un tournant décisif pour les Lions (17h 30)

0
328

Le Sénégal affronte l’Egypte ce mardi 29 mars au stade Abdoulaye Wade de Diamniadio pour le match retour des barrages de la Coupe du Monde « Qatar » 2022.  Après la défaite que les Pharaons leur ont infligée vendredi dernier au Caire, les hommes d’Aliou Cissé sont dans un tournant décisif et ont l’obligation de gagner, avec au moins deux buts d’écart, pour être sur le bon wagon qui mène au Mondial. Les supporters sénégalais déjà mobilisés, entendent jouer pleinement leur partition en poussant les Lions et surtout  en mettant suffisamment de pression sur la formation égyptienne après les faits anti-sportifs notés lors du match aller au Caire.

Le Sénégal engage un tournant décisif, ce mardi 29 mars, avec le match retour des barrages de la Coupe du Monde «Qatar» 2022.  Quatre jours après la courte défaite subie devant l’Egypte au Caire (1-0), les Lions accueillent dans leur nouvel antre du stade Abdoulaye Wade de Diamniadio, les Pharaons. Un match capital  pour  Sadio Mané et ses coéquipiers qui doivent se transcender pour remonter le petit but concédé devant l’équipe égyptienne. Mais assurer en même temps le ticket qualificatif qui mène au Mondial qatari en cette année 2022.

Les enjeux seront donc énormes et multiples pour le Sénégal. Il s’agit de s’imposer avec au moins deux buts d’écart, de confirmer son statut de champions d’Afrique et de numéro 1 africain au classement Fifa depuis 37 mois consécutifs. Un standing qui permet aujourd’hui de mériter une des cinq places que l’Afrique doit pourvoir à cette Coupe du monde.  Les Lions savent également, plus que quiconque, qu’une qualification serait une cerise sur le gâteau et apporterait joie et unité à tout un peuple. Mais encore à leurs carrières respectives en club comme ce fut le cas pour la Génération dorée de 2022 lors du Mondial en Corée.

Dans cet élan, forte de l’un des meilleurs effectifs du continent et comptant dans  ses rangs l’un des meilleurs gardiens du monde, en l’occurrence Edouard Mendy, Kalidou Koulibaly,  un défenseur de classe mondiale  ou encore Sadio Mané, le ballon d’or africain en titre, l’équipe du Sénégal a de quoi tenir. Elle dispose sans conteste des armes pour dynamiter le rideau de fer Egyptien et passer l’obstacle de Mohamed Salah  et autre Mahmoud. Une équipe d’Egypte dont l’entraîneur Carlos Queiroz  devra  cette fois évoluer sans ses défenseurs centraux Mohamed El Wensh suspendu et Abdel Moneim blessé. Quoiqu’il en soit, les Lions n’aura aucune alternative. Il s’agira de renverser la vapeur et réparer cette injustice subie par les Lions après le but matinal survenu suite à un hors-jeu manifeste de Mohamed Salah.

Un but gag, plus que malvenu qui ne doit pas cependant cacher cette manque d’efficacité dont ont fait montre les attaquants sénégalais, ce côté tueur qui manque souvent chez les attaquants sénégalais. Mais aussi ce lien qui, pour de  nombreux observateurs, a fait défaut entre le milieu de terrain et l ‘attaque.

La partition du « 12e homme »

Aliou Cissé et ses hommes y croient et comptent bien déployer tous les moyens possibles pour accomplir cette mission en remportant cette première victoire. Ce qui serait la meilleure manière d’inaugurer le nouveau joyeux de Diamniadio  et nouvel antre des Lions. Au stade Abdoulaye Wade, Aliou Cissé a déjà donné le ton au « 12e homme et l’implication de tous les acteurs surtout le public. Autrement dit, à des supporters mobilisés comme un seul homme pour pousser leur équipe. «Ceux qui viennent au stade en costume-cravate, qu’ils laissent la place aux supporters ou alors qu’ils viennent habillés aux couleurs nationales, prêts à supporter pendant tout le match», a-t-il  lancé. Un appel qui n’est pas tombé dans les oreilles de sourds puisque les comités de supporters sont à pied d’œuvre et promettent tous l’enfer à la bande à Mohamed Salah.  Histoire de répondre aux milliers de supporters égyptiens du stade international du Caire.

Diamniadio sous haute sécurité

A quelques heures du match, force est constater que l’adrénaline a déjà commencé à monter surtout auprès des milliers de supporters et avec cette forte demande de tickets pour accéder au stade. Devant cette frénésie qui s’est installée, la Fédération sénégalaise de football a déjà pris les devants et a déployé les grands moyens pour assurer la sécurité et éviter tout débordement qui serait préjudiciable. Comme ce match de sinistre mémoire entre la Côte d’Ivoire et le Sénégal en 2012 et qui avait occasionné la suspension du stade Léopold Senghor

Omar DIAW

Leave a reply