Cambriolage de trois commerces : comment Samba Ka est tombé

0
1692

Dans la nuit du 14 au 15 janvier 2023, vers 06 heures du matin, la police a été informée d’un cambriolage de commerces au quartier « Abattoir » de Linguère. Selon les informations de Libération online, le transport effectué sur les lieux par la police a permis de constater qu’il s’agissait effectivement d’un cambriolage de trois commerces, dont une alimentation générale, un multiservices et une autre boutique. Sur les lieux, des traces d’effractions ont été relevées. En effet, les trois portes d’entrée des commerces étaient défoncées et des marchandises saccagées.
Les premières déclarations des victimes recueillies sur places étaient unanimes : elles ont toutes été informées par des connaissances, vers les coups de 04 heures du matin, que leurs commerces venaient d’être visités par des malfaiteurs. Dans les deux premiers commerces, des marchandises ont été prises mais elles ont été finalement retrouvées abandonnées plus loin. S’agissant du multiservice, la somme de soixante-quinze (75 000) mille francs Cfa, un téléphone portable et des accessoires, y ont été dérobés.
L’enquête menée par la police a permis de déceler l’installation d’un système de vidéo surveillance sur l’un des commerces. L’exploitation dudit système a abouti à l’extraction d’images sur lesquelles apparaissait un homme de taille moyenne, de teint clair, habillé en boubou traditionnel, avec le visage masqué à l’aide d’un foulard. Une troisième caméra installée à l’extérieur du commerce, dans une zone cachée, a réussi à prendre le visage du mis en cause, où, il apparait clairement, alors qu’il s’apprêtait à commettre son forfait. Un travail d’identification mené par les enquêteurs, aidés par les populations, a abouti à des soupçons sur la personne de Samba Ka, qui habite dans le village de « Affé Djolof ». Interpellé, il a d’abord nié toute implication dans cette affaire. Confondu par les images et sa géolocalisation sur les lieux la nuit des faits, il a fini par reconnaître plus tard les faits pour lesquels il est poursuivi. ​Lors de ses aveux, il a affirmé s’être présenté le jour des faits à Linguère, vers 21 heures, à bord de sa motocyclette. Il a attendu la fermeture des commerces visés vers 03 heures du matin, pour passer à l’acte. Samba Ka est en position de garde à vue pour vol avec effraction, commis la nuit avec moyen de transport et dommage à la propriété mobilière et immobilière d’autrui.

Avec Libération online

Leave a reply