Dakar-réunion de comité régional de développement (Crd) pré-hivernage 2024 : vers un Plan d’action concerté

0
351

Dans le cadre de la préparation anticipée de l’hivernage 2024, le Comité régional de développement (CRD), sur la prévention des inondations et leurs risques et conséquences, a tenu une réunion stratégique dédiée aux opérations pré-hivernage et à la couverture de la saison des pluies. Sous la houlette du Gouverneur de Dakar, cette rencontre a été l’occasion de saluer l’engagement et la générosité des parties prenantes impliquées dans la gestion des inondations.

Durant cette réunion, un ensemble d’actions et de résultats prometteurs a été présenté, démontrant une maîtrise des défis rencontrés. En effet, en 2023, le déclenchement du Plan d’actions notamment le Plan Orsec, n’a pas été nécessaire, grâce à une gestion efficace des inondations. À la lumière de ces succès, les discussions se sont centrées sur la consolidation des acquis et la préparation d’un plan d’actions pour l’année en cours.

«L’objectif principal de la réunion était d’harmoniser les positions et de répartir les tâches de manière à garantir la sécurité des populations face aux conditions hivernales potentiellement difficiles. Une attention particulière a été accordée à la poursuite des efforts dans le cadre du projet de lutte contre les bidonvilles, ainsi qu’à d’autres initiatives gouvernementales dans le département de Keur Massar», a soutenu le Gouverneur de la région de Dakar, qui a présidé le CRD consacré aux opérations pré-hivernage.

Un aspect crucial abordé lors de la réunion est la gestion des inondations dans certaines localités, notamment dans l’arrondissement de Sangalkam. «Malgré une certaine maîtrise de la situation, des efforts supplémentaires sont nécessaires pour faire face aux défis persistants, en particulier dans les zones où les inondations se sont déplacées récemment. La coordination avec les autorités locales et les organismes de prévention des inondations est considérée comme essentielle pour garantir une réponse efficace», a laissé entendre le Gouverneur, Al Hassane Sall.

L’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS), en particulier, a joué un rôle crucial dans la mise en place d’une stratégie proactive visant à anticiper les défis potentiels liés aux fortes pluies. En collaboration avec d’autres acteurs, l’ONAS a lancé des opérations pré-hivernage dès le mois de mars, avec pour objectif principal le curage des réseaux d’assainissement. «C’est ainsi que, l’année dernière comme cette année d’ailleurs, dès la mi-mars, les opérations pré-hivernage, communément appelées OPH, ont été lancées. Et, à ce jour, sur un linéaire de réseau prévu 109.571 ml sur les 200.000 ml du patrimoine géré par l’ONAS, plus de 20% sont déjà curés dans les 5 lots attribués à des entreprises sous-traitantes suivis et contrôlés par nos équipes», a indiqué Fatou Fall Faye, la Secrétaire général de l’ONAS.

PROGRAMME D’INFORMATION, DE RESPONSABILISATION ET DE MOBILISATION COMMUNAUTAIRE, DENOMME «FEGGU JEM NAWET»

Elle annonce, par la suite, un important dispositif et de logistiques pour faire face à l’hivernage 2024. «A l’aide de l’important lot de matériel et d’équipements de pompage que l’Etat a bien voulu mettre à notre disposition dans le cadre du projet Hann-Fann, nous espérons, en tout cas, rencontrer moins de difficultés et avoir une prise en charge plus efficace pour faire face aux éventuels cas d’inondations en régions et à Dakar. Ce lot de matériel est constitué, entre autres, de 16 camions hydro cureurs, de 20 conduites anaconda, de 8 pompes de 20 m3/h, de 12 pompes de 1600 m3/h, d’une barge de 5500m/h et de 3 camions-bennes. S’y ajoute les moyens propres que l’ONAS mettra au titre des Opérations pré-hivernage (OPH) et des mesures conservatoires pour pallier la gestion des points noirs», renseigne la SG de ONAS.

Cette réunion du CRD a mis en lumière l’importance de l’anticipation et de la coordination dans la préparation à l’hivernage 2024. Grâce à l’engagement et à la détermination de toutes les parties prenantes (APIX, ADM, DPGI, DGPU, SENTER, AGEROUTE, ONAS etc.), il est espéré que les effets des inondations seront atténués et que les populations pourront vivre un hivernage plus serein.

D’ailleurs, en support des opérations techniques, un programme d’information, de responsabilisation et de mobilisation communautaire, dénommé «Féggu jem nawet», est mis en place, à l’image de l’année passée. Car, déplore-t-elle, très souvent, les «comportements des populations à l’égard de nos ouvrages, n’intègrent pas  la bonne gestion des eaux pluviales. Il faut alors une bonne politique de sensibilisation et de communication… pour susciter une dynamique populaire autour de la préservation et d’une gestion participative des ouvrages et de l’hivernage», a fait savoir Fatou Fall Faye.

Moussa THIAM & Barthélémy COLY (Stagiaire)

Leave a reply