Mort du présentateur et écrivain Bernard Pivot

0
229

Bernard Pivot, écrivain et présentateur historique des émissions « Apostrophes » et « Bouillon de culture », vient de mourir.

Le présentateur et écrivain Bernard Pivot, qui a fait lire des millions de Français grâce à son émission « Apostrophes« , est mort lundi à Neuilly-sur-Seine à l’âge de 89 ans, a annoncé sa fille Cécile Pivot à l’AFP.

Un livre à la main, sa paire de lunettes dans l’autre, Bernard Pivot avait également présenté l’émission « Bouillon de culture » et organisé à partir de 1985 les Dicos d’or, championnat d’orthographe vite devenu international.

« Le mal m’a frappé à la tête »

L’année dernière, le 1er avril 2023, Bernard Pivot accordait une interview au « JDD » dans laquelle le journaliste revenait sur les raisons qui l’avaient poussé à s’éloigner de l’Académie Goncourt et des médias. Il indiquait avoir dû prioriser sa santé : « Je suis resté silencieux parce que le mal m’a frappé à la tête, siège du cerveau et de la parole. Mieux vaut se taire en attendant que la mémoire se recharge et que la pensée refleurisse. »

« À 84 ans, j’ai démissionné du Goncourt pour laisser ma place à un écrivain plus jeune« , avait déclaré Bernard Pivot. « Enfin, à mon vif regret, j’ai abandonné ma chronique du « JDD » parce que j’étais malade, handicapé, et que je ne pouvais plus écrire comme je l’ai fait pour vos lecteurs, pour nos lecteurs, si vous permettez, pendant plus d’un quart de siècle »

Il avait renoncé, à contrecœur, à son rôle de membre et président dans le célèbre prix littéraire : « J’ai quitté le Goncourt en décembre 2019. Mes ennuis de santé ont commencé tout de suite après, en janvier 2020. Avant son départ, il avait fait part de ses regrets concernant l’affaire Gabriel Matzneff, suite à des accusions de complaisance (…) Je me demande si, avec l’abandon de l’académie Goncourt, mon corps et plus précisément ma tête n’ont pas perdu leurs défenses immunitaires »

La provence

Leave a reply