CAN U23 : le Mali et la Guinée à un succès des JO 2024

0
2980

La petite finale de la CAN U23 se dispute ce vendredi 7 juillet 2023. Au bout de cette opposition entre le Mali et la Guinée (17h GMT), le troisième ticket pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 au vainqueur après les qualifications du Maroc et de l’Egypte.

S’il n’y pas un trophée de CAN U23 à célébrer au bout, Maliens ou Guinéens n’auront aucun problème à exprimer leur joie après la victoire de fêter une participation aux JO de Paris 2024. L’enjeu est énorme et les deux formations devront se livrer à un combat intense pour arracher ce billet tant important pour les deux nations.

Le Mali nourrit de gros regrets au terme de sa rencontre face au Maroc à la CAN U23. Les Aigles ont donné des sueurs froides au pays hôte lors de la demi-finale. Dans un match spectaculaire (2-2) qui s’est décidé à la séance des tirs au but (4-3). Le Mali avait alors vu ses chances de se hisser en finale, s’envoler. En session de rattrapage, les hommes de Badara Alou Diallo devront avoir la même énergie pour décrocher cette place aux JO de Paris. Selon le technicien malien, cette affiche devrait rester dans les annales. «Affronter la Guinée sera historique. Nous partageons une histoire. Les deux équipes auront chacune envie de gagner et de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Paris 2024», a soutenu l’ancien entraineur d’Otoho en République du Congo.

La Guinée, 55 ans après ?

De son côté, la Guinée qui s’est incliné par la plus petite des marges (1-0) face aux Pharaons à la CAN U23, peut avoir du mal à digérer cette contre-performance. Déterminé à être de la partie aux JO de Paris, le sélectionneur du Syli National Morlaye Cissé promet à sa nation que son équipe se donnera à fond. «Nous travaillerons sans relâche pour assurer une victoire dans le match pour la troisième place et assurer notre qualification pour les Jeux olympiques » a déclaré le technicien. La Guinée est en face de son histoire pour retrouver les JO, 55 ans après Mexico.

sportafricanews.com

Leave a reply