Dialogue appelé par Macky Sall : le FC25 se démarque et compte organiser un dialogue avec le peuple le lundi et mardi

0
470

Lors d’une interview accordé hier, jeudi 22 février à une partie de la presse nationale, le président Macky Sall interrogé sur la date de l’élection présidentielle, a suspendu cette dernière après le dialogue qu’il appelé pour le lundi 26 et mardi 27 prochain. Une main tendue dont se démarque le collectif des candidats constitués autour du Front FC25, qui entend qu’en lieu et place de ce dialogue du chef de l’Etat,  organiser parallèlement son dialogue avec le peuple. Par ailleurs, le FC25 annonce qu’il va saisir le Conseil Constitutionnel.

« Nous avons assisté hier, à la déclaration du président Macky Sall et en le voyant on pouvait nettement relever qu’il n’a jamais été aussi étroit dans son costume sur mesure en nous tenant un discours sans mesure, alors que la mesure qui était attendue, était de fixer la date de la présidentielle suite à la décision du conseil Constitutionnel », déclare Déthié Fall qui prévient que, « Ce dilatoire des temps anciens, ce dilatoire politicien ne peut prospérer. »

A son tour, Cheikh Tidiane Dieye, candidat et membre du FC25 soutient, « Macky Sall n’a plus la légitimité, ni la légalité de son côté. Macky Sall ne peut plus prendre aucune décision puisqu’il s’est mis en situation de président hors la loi. Parce qu’il ne respecte pas la constitution ne peut pas être un président légitime ».

Prenant la parole à son tour, le candidat El Hadji Mamadou Diao, dit Mame Boye Diao se dit déçu par la sortie de Macky Sall. Le candidat à l’élection présidentielle attendait de cet entretien que le président de la République dise dans quelle condition la décision 1/C du Conseil Constitutionnel devrait être appliquée. « Nous avons entendu le chef de l’Etat parler de concertation avec des acteurs politiques qui ont des intérêts concurrents. Alors nous attendions que le président de la République dise dans quelle condition la décision 1/C du conseil Constitutionnel devrait être appliquée.  Nous pensons que le seul objectif qui est visé, c’est de montrer à la face du Sénégal que les politiques ne sont pas d’accords sur le déroulé. Donc, puisque nous connaissons son objectif, nous refusons d’aller à son dialogue. Le seul dialogue que nous acceptons, c’est le dialogue que nous avons préalablement défini en disant que les seuls interlocuteurs des autorités en charges des élections, c’est le dialogue entre les candidats et eux », a soutenu le président de la coalition Diao 2024,

Cependant, contrairement à ce dialogue appelé par Macky Sall la semaine prochaine, annonce Cheikh Tidiane Youm, « Le lundi et le mardi le FC25 va organiser le dialogue avec le peuple sénégalais et ce dialogue sera matérialisé par une unité nationale contrairement à ce qui est préconisé par le président de la République qui n’est rien d’autre une division entre l’opposition, une division entre le peuple sénégalais. »

Par ailleurs, le FC25 en plus de diffuser une lettre ouverte au président de la République, compte saisir le Conseil Constitutionnel.

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply