Diourbel /réactualisation du plan de développement communal : un document pour développer Toure Mbonde

0
2066

Une journée de lancement du processus  de réactualisation du plan de développement  communal de la commune de Touré Mbonde a réuni les différents acteurs au développement. Il s’agissait d’un document élaboré en 2017 avec l’appui du Programme national de développement local et des techniciens de la région, de l’Agence régionale de développement et du comité  technique régional et qui prend fin en 2022. 

Les acteurs de développement  de Touré Mbonde se sont réunis pour procéder au lancement de la journée consacrée à   la réactualisation du plan de développement communal  de Touré Mbonde. Il s’agit d’un outil de planification qui permet à l’équipe du Conseil municipal d’éviter le pilotage à vue. Le maire de la commune de Touré Mbonde Ibra Kane  explique : «  il y a d’importantes décisions  qui ont été prises. Pour faire ce plan de développement communal, il faut au minimum respecter le processus d’élaboration de cet outil de planification. Il y a d’abord l’autorisation du Conseil municipal. Il y a également la décision de prendre des arrêtés concernant le comité élargi de planification mais aussi l’arrêté concernant  le recrutement des enquêteurs. Il y a la formation des enquêteurs mais aussi de la collecte des données au niveau des zones, le zonage, le diagnostic et enfin la restitution. Il s’agit d’un document que toute collectivité  locale doit avoir pour éviter le pilotage à vue. C’est pourquoi tous les chefs de village, les Groupements d’intérêt économiques, les organisations de producteurs, les opérateurs économiques ont tous  adhéré au processus ». Et il poursuit : «  il y a entre autres priorités la nécessité de la mise en place des  infrastructures, les nouvelles  voies de communication, les pistes techniques, le développement agricole .avec les changements climatiques, la gouvernance, la gestion environnementale  avec la coupe abusive des arbres, le développement local, le secteur du transport ».

Le Directeur de l’Agence régionale de développement de Diourbel  Samba Laobé Mbaye estime que « ce plan est la carte d’identité nationale de la commune. Il s’agit d’un plan très important parce qu’il est un document-cadre de référence qui doit planifier toutes les actions de la commune d’ici 5 ans. C’est un plan qui a une vision et un horizon temporaire de 5 ans. Son importance réside dans sa démarche et sa méthodologie. Sa démarche est participative et inclusive a la base. Il y aura des zonages et le diagnostic se fera à l’échelle des zones. Il y aura un diagnostic qualitatif et un diagnostic participatif. L’importance du plan de développement communal se trouve dans le diagnostic sans complaisance : c’est l’identification de toutes les contraintes mais aussi les atouts. Sans cela, on ne peut pas faire un bon plan de développement communal », a-t-il martelé.

ADAMA NDIAYE 

 

 

Leave a reply