(Dossier) «Ces produits pharmaceutiques, peuvent favoriser des arrêts cardiaques, des AVC, des troubles du rythme cardiaque…», Dr Daouda Cissé, Gynécologue-obstétricien

0
391

Plantes aphrodisiaques, aliments, huiles essentielles, médicaments, stimulants… Si l’efficacité de ces produits censés doper la libido n’est pas prouvée, leurs risques sur la santé existent bel et bien. Le point sur les dangers des aphrodisiaques et les précautions à prendre avant de les tester avec Docteur Daouda Cissé, gynécologue-obstétricien.

 

Quels sont les risques de l’usage des produits aphrodisiaques sur la santé ?

Au Sénégal ou bien les hommes en général,  pensent que faire l’amour est une compétition ou bien une épreuve ; alors que c’est juste un moment de plaisir. Pour les produits aphrodisiaques pharmaceutiques, parce que c’est ceux que je connais, on peut les vendre sans ordonnance. Mais ce n’est pas bon parce qu’il faut respecter certaines indications avant de les prescrire. Nous, médecins, prescrivons  des produits aphrodisiaques pharmaceutiques comme traitement pour un patient. Mais ces produits peuvent entraîner des complications cardio-vasculaires. C’est la raison pour laquelle, avant de le prescrire à quelqu’un, il faut s’assurer qu’il n’a pas de tension, diabète, antécédents AVC, cholestérol, aucune complication cardiaque, qui peuvent lui amener des problèmes. Mais on voit des gens qui viennent parfois dans les pharmacies et on leur vend ça et le plus souvent sans ordonnance.

Maintenant, par rapport aux dangers, le plus souvent, c’est dû aux effets secondaires des aphrodisiaques médicamenteux. Alors, il y a des gens qui ont ce qu’on appelle un priapisme c’est-à-dire une érection qui ne descend jamais. Dans ce cas-là, il faut aller à l’hôpital voir un urologue pour gérer ça. Et le plus souvent, c’est dû aux produits pharmaceutiques. En dehors de ça, on peut avoir, par exemple, les risques cardio-vasculaires que j’ai cité tout à l’heure. On peut y avoir un AVC, un arrêt cardiaque etc. Il y a des gens qui décèdent au lit. Il y avait un cas qui a eu lieu, si je ne me trompe pas, il  y a deux semaines : une femme dans un hôtel ou une auberge (je ne sais plus) qui a eu une crise cardiaque. C’est parce qu’ils utilisent les aphrodisiaques pharmaceutiques, naturels ou en vente libre.  Et puis l’autre facteur est que quand vous avez l’habitude de prendre des aphrodisiaques avant l’acte, arrivé à un certain moment, sans aphrodisiaque, vous ne pourrez rien faire.

Comment expliquer ces risques sanitaires ?

Comme on dit, tout aphrodisiaque a pour principal but de dilater les artères du pubis. Maintenant, comme c’est la circulation sanguine, ça va dilater en même temps toutes les artères du corps. Et si ça dilate les artères du corps, ça va augmenter la tension artérielle et la pression artérielle ; et quand c’est augmenté, ça peut donner une insuffisance cardiaque comme ça peut donner un AVC ou un arrêt cardiaque. Les produits pharmaceutiques peuvent aussi causer des vertiges ou bien des nausées ou encore des insomnies et des palpitations.

Un jour, je m’étais arrêté à la pharmacie pour acheter un truc. Une voiture s’est garée, une femme y descend et entre dans la pharmacie. Elle sort un paquet et le donne au pharmacien – je n’ai rien contre les pharmaciens – et ce dernier lui vend le même paquet, sans ordonnance. Elle prend le paquet, rentre dans sa voiture avec l’homme qui l’attendait dedans et ils partent. J’ai dit au pharmacien : «ce que tu viens de donner à cette femme, est-ce que tu sais à qui elle va le donner ? Est-ce que tu connais son âge ? Est-ce que tu sais s’il a des problèmes cardiaques ou pas ?» C’est juste pour vous dire qu’il faut que les gens respectent les conditions de prescription et de remise des produits pharmaceutiques.

Maintenant, ces produits pharmaceutiques peuvent donner des arrêts cardiaques, des AVC, ou bien ce qu’on appelle engaine  de poitrine qui donne des douleurs au niveau du cœur ou bien parfois des troubles du rythme cardiaque. Ceux qui prennent ces produits peuvent avoir des palpitations ou bien parfois être en sueur. Ça peut donner des hypertensions artérielles ou bien une insuffisance cardiaque sévère. Ces produits aphrodisiaques  peuvent causer toutes ces maladies.

Comment avoir ou procurer du plaisir sans avoir à recourir à des produits aphrodisiaque ?

Il y a quelqu’un qui disait (un psychologue) : «le meilleur aphrodisiaque, c’est l’imagination». Parce qu’ils ont fait une étude de comparaison entre quelqu’un qui s’imagine faire un rapport sexuel (c’est comme ceux qui font des rêves érotiques par exemple). Il y a des femmes, quand elles font des rêves érotiques, elles atteignent l’orgasme. Alors que quand elles font des rapports sexuels normaux, elles n’atteignent pas l’orgasme ; d’où le fait d’imaginer et c’est psychologique. Raison pour laquelle le monsieur (psychologue) a dit que le meilleur aphrodisiaque, c’est l’imagination.

Maintenant, le plus souvent, les jeunes mariés, par exemple, pour la nuit de noce, ils utilisent les produits aphrodisiaques. Pourquoi ? Parce qu’ils ne veulent pas décevoir. Du coup, ils se permettent, dès les premiers rapports, de prendre un produit aphrodisiaque. Et ça vraiment, ce n’est pas bien. Je crois qu’il y a que ce qui est naturel qu’il faut privilégier. D’abord, les préliminaires ; ensuite l’acte sexuel. Faire comme ça se doit et puis après prétendre au plaisir sexuel. C’est ça les aphrodisiaques.

Par contre, il y a des gens qui parlent de gingembre, de clou de girofle, pour booster leur libido. Il y a aussi ce qu’on appelle du safran (ce que les femmes utilisent pour changer la couleur du riz en jaune), qui est aussi une puissante stimulante. Le plus souvent, il y a des femmes qui l’utilisent et le mettent dans leurs parties intimes pour augmenter leur sensibilité. Il  y a beaucoup de produits naturels. Il  y en a qui existent chez nous, mais il y en a aussi qui ne sont pas disponibles dans nos marchés. Mais c’est beaucoup de produits aphrodisiaques que l’on peut utiliser sans risque.

SEYNABOU BA (STAGIAIRE)

Comments are closed.