Gendarmerie nationale : le Général Moussa FALL débarqué

0
5164

Le Général de Corps d’Armée Moussa Fall n’est plus Haut-Commandant de la Gendarmerie nationale et Directeur de la Justice militaire. Le Président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye a décidé hier, mercredi 24 avril 2024, de mettre fin à ses fonctions à la tête de la Gendarmerie nationale par décrets. Dans un communiqué rendu public, le ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République, Oumar Samba Ba, a informé que le chef de l’Etat, après avoir promu au grade de Général de Division, le Général de Brigade Martin Faye, a nommé ce dernier Haut-Commandant de la Gendarmerie nationale et Directeur de la Justice militaire, en remplacement du Général de Corps d’Armée Moussa Fall, appelé à d’autres fonctions. Le nouveau patron de la Gendarmerie nationale occupait, jusqu’à sa nomination, le poste de Haut-Commandant en second de la Gendarmerie nationale et Sous-Directeur de la Justice militaire. Autrement dit, il était l’adjoint du Général de Moussa Fall.

Selon toujours ce document signé par le Secrétaire général de la Présidence de la République, pour le poste d’adjoint du nouveau patron de la Gendarmerie nationale, le chef de l’Etat a porté son choix sur le Général de Brigade Papa Diouf, précédemment Commandant de la Gendarmerie mobile. Très proche de l’ancien chef de l’Etat, Macky Sall, le départ du Général de Corps d’Armée Moussa Fall de la tête de la Gendarmerie nationale était attendu,  après l’accession des nouvelles autorités au pouvoir. En effet, le Général de Corps d’Armée Moussa Fall fait partie des autorités de l’ancien régime souvent accusées dans la morts des jeunes tués lors des manifestations politiques de mars 2021 à février 2024. D’ailleurs, il fait également parti des responsables du régime précédant qui sont visés par l’avocat franco-espagnol du Premier ministre, Ousmane Sonko, Me Branco dans le cadre de la procédure judiciaire qu’il a initiée au niveau de la Cour pénal internationale pour crime contre l’humanité.

Nando Cabral GOMIS

 

Leave a reply