Italie: l’Inter Milan, sans rival, décroche sa 2e étoile

0
170

(AFP) – Sur sa planète et dans une autre galaxie: l’Inter Milan est devenu lundi le deuxième club de l’histoire à remporter pour la vingtième fois le titre de champion d’Italie en battant, cerise sur le tiramisu, son grand rival de l’AC Milan 2 à 1.

A la première occasion de remporter le « scudetto », Lautaro Martinez et ses coéquipiers ont répondu présent, comme tout au long d’une saison qu’ils ont survolée.

Pour la plus grande joie de leurs tifosi, survoltés, les Nerazzurri se sont adjugés à San Siro le derby milanais, dont l’AC Milan était officiellement l’hôte, grâce à des buts de Francesco Acerbi (18e) et de Marcus Thuram (49e). La réduction du score par Fikayo Tomori (80e) et une fin de match tendue marquée par trois expulsions ont fait passer quelques frissons dans les rangs intéristes. Qui ont cependant tenu bon.

A cinq journées du terme de la saison, ils disposent d’une avance insurmontable de 17 points sur l’AC Milan.

L’équipe de Simone Inzaghi est entrée dans l’histoire du calcio: avant elle, seule la Juventus avait atteint, en 1982, le chiffre de vingt titres nationaux qui donne droit à broder sur ses maillots deux étoiles dorées.

Si la Juve est loin en tête du palmarès historique de la Serie A avec le total astronomique de 36 titres – et trois étoiles donc -, l’Inter a repris l’ascendant sur l’AC Milan qui était revenu à sa hauteur en 2022 avec son 19e titre.

Dix victoires de suite

Le sacre de l’Inter ne faisait plus guère de doute depuis plusieurs semaines déjà, tant les Nerazzurri dominent leur sujet et tant leurs rivaux ont multiplié les faux-pas.

Le champion sortant Naples rapidement hors de l’équation, l’Inter a passé quasiment toute la saison en tête, ne laissant que des miettes à l’AC Milan (leader après la seule 8e journée) et à la Juventus, passée brièvement en tête après la 21e journée.

Pendant que l’Inter enchaînait les victoires (dont une série de dix consécutives entre janvier et mars), l’AC Milan a compromis ses chances dès l’automne, tandis que la Juve a perdu pied lors du premier trimestre 2024 en empochant sept petits points en neuf matches.

De son côté, Inzaghi a mis en place une redoutable machine à gagner: son équipe n’a concédé en championnat qu’une seule défaite, contre la modeste équipe de Sassuolo (2-1) à San Siro le 27 septembre.

Son bilan est impressionnant: 27 victoires en 33 matches avec de loin les meilleures attaque (79 buts marqués) et défense (18 encaissés) de Serie A.

Il doit beaucoup à Lautaro Martinez, promu cette saison capitaine et meilleur buteur du championnat (23), mais aussi à un nouveau venu au patronyme déjà bien connu en Serie A, Marcus Thuram.

Elimination en 8e de finale de la C1

Arrivé l’été dernier de Mönchengladbach, l’international français, fils de Lilian, passé par Parme (1996-2001) et la Juventus (2001-06), n’a connu aucun problème d’adaptation comme le prouvent ses douze buts et sept passes décisives en championnat.

L’Inter a également eu le nez creux en pariant sur le gardien suisse Yann Sommer (19 matches sans encaisser de but en championnat) et sur le Français Benjamin Pavard pour renforcer sa défense.

Avec à la baguette dans l’entre-jeu Hakan Calhanoglu et Henrix Mkhitaryan, l’Inter peut encore battre d’ici la fin de la saison quelques records.

Sa fantastique saison 2023-24 restera toutefois entachée par son élimination par l’Atletico Madrid dès les 8e de finale de la Ligue des champions dont elle avait disputé la finale en 2023 et les accusations d’insulte raciste durant un match qui ont visé Acerbi, finalement exonéré par la Fédération italienne.

Sur les terrains au moins, l’avenir s’annonce radieux: Inzaghi et Martinez vont prolonger, les arrivées de Mehdi Taremi (Porto) et Piotr Zielinski (Naples) sont déjà finalisées.

En coulisses, c’est beaucoup plus flou: l’Inter, obligé de vendre pour recruter, a réduit ses pertes en 2022-23, mais elles s’élevaient encore à 85 millions d’euros.

Son propriétaire depuis 2016, le groupe chinois Suning de l’homme d’affaires Steven Zhang, multiplie les emprunts pour tenter de garder la tête hors de l’eau: il vient de trouver un accord avec un fonds américain pour rembourser un prêt de 375 millions d’euros contracté auprès du fonds Oaktree.

Leave a reply