La Côte d’Ivoire honore ses 49 soldats rentrés du Mali

0
265

(Africanews.com)- Condamnés par la justice malienne puis graciés par le pouvoir de Bamako, les 49 soldats ivoiriens rentrés au bercail le 6 janvier, après six mois de détention, ont été faits chevaliers de l’ordre national de la République. Une distinction pour services rendus à la nation.

Outre ses désormais ex-détenus, des soldats ivoiriens de la mission de paix des nations unies au Mali ont aussi été décorés. En tout, 852 militaires – 850 soldats et deux gendarmes.

« Casques bleus ivoiriens de la Minusma, alors que vous étiez engagés dans le cadre de la solidarité africaine, un épisode malencontreux a voulu entacher votre mission, notre mission. Cependant, vous avez continué de servir avec une qualité égale empreinte presque de stoïcisme, continuant de payer le prix du sang sur une terre où vos frères d’armes étaient injustement détenus pour des raisons autres qu’une infraction à une disposition quelconque. », a déclaré Lassina Doumbia, chef d’état-major de l’armée ivoirienne.

Le cas des 49 soldats ivoiriens a empoisonné pendant six mois, les relations entre Abidjan et Bamako.

La Côte d’Ivoire a toujours affirmé qu’ils étaient en mission pour l’ONU, dans le cadre d’opérations de soutien logistique à la Minusma. Elle a annoncé en novembre le retrait progressif de ses troupes au sein de cette mission d’ici août 2023.

870 soldats ivoiriens sont actuellement déployés dans ce cadre, 650 à Tombouctou (nord-ouest) et 220 à Mopti (centre), selon un responsable de la communication de l’armée ivoirienne.

Après des mois de tensions croissantes entre la Côte d’Ivoire et le Mali, en particulier au moment de l’arrestation des soldats, le président ivoirien Alassane Ouattara avait déclaré le jour de leur retour vouloir « reprendre des relations normales » avec Bamako.

Leave a reply