Médias et questions migratoires : des journalistes sensibilisés sur le traitement de l’information liée à la migration

0
603

Dans le contexte actuel de recrudescence du phénomène de la migration et de la promotion de médias pluralistes et diversifiés, une meilleure couverture de l’information liée à ce sujet, requiert une certaine connaissance sur les terminologies et les enjeux autour du phénomène chez les acteurs des médias afin de fournir au grand public, une information juste et de qualité. C’est fort de ce constat que la direction générale d’appui aux sénégalais de l’extérieur (DGASE) soucieuse de l’atteinte des objectifs du projet gouvernance migration et développement (GMD) organise ce samedi 15 juillet, un atelier de formation sur le traitement de l’information liée à la migration.

« Le contexte d’aujourd’hui, dans lequel nous sommes, implique qu’il serait mieux que les acteurs qui agissent ensemble autour de la thématique migration puissent avoir une vision qui est commune, mais qui maitrisent surtout les terminologies, les enjeux de faits ce qui se passe aujourd’hui », a souligné Mamoudou Diallo, co-directeur national du projet GMD, à la direction générale d’appui aux sénégalais de l’extérieur (DGASE), venu présidé la session de formation.

Maîtriser les contours et les enjeux de la migration

Qui plus est, il déclare en ce qui concerne l’objectif de cet atelier « Je pense qu’aujourd’hui, l’atelier que nous avons convoqué avec les acteurs de la presse pour essayer véritablement de discuter autour de la thématique migration, nous permettraient ensemble de maîtriser les contours et les enjeux de la migration et de pouvoir communiquer sur celle-ci. Elle est bénéfique certes, il y a des enjeux, il y a des avantages, mais aussi, elle a ce qu’on appelle des inconvénients. »

Une dose de patriotisme dans le traitement de l’information

C’est ainsi qu’« Au sortir de cette formation, nous espérons que les journalistes prennent en charge la question liée à la migration. Je pense qu’il faut une dose de patriotisme dans le traitement de l’information. Ce n’est pas tout ce qu’on entend, tout ce qu’on voit, qu’on doit divulguer ou bien qu’on doit vulgariser », a sensibilisé, le co-directeur national du projet GMD.

Et de conclure en lançant un appel à l’endroit de ces journalistes bénéficiaires de cette formation, « Nous appelons aux journalistes qu’ils comprennent mieux les enjeux liés à cette thématique. Nous souhaiterions aussi que ces journalistes une fois formés qu’ils puissent être aux côtés de nous. Et ensemble, nous pouvons traiter ces questions de sorte que nous puissions informer les jeunes. »

Mise en œuvre conjointement par la direction générale d’appui aux sénégalais de l’extérieur, le projet gouvernance migration et développement financé par les Fonds Fiduciaires d’Urgence pour l’Afrique de l’Union Européenne…d’un montant de 9,5 millions d’Euros, se propose de contribuer à la promotion de la migration régulière, à travers la renforcement des capacités d’intervention  humaines, techniques et matériels, des services d’appuis/conseil des migrants, en particulier.

Ainsi, les bureaux d’accueil d’orientation et de suivi (BAOS) sont les dispositifs de la DGASE au niveau territorial.

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply