Mondial Beach Soccer : Les Lions coulent et ratent leur entrée face à la Biélorussie (4-6)

0
315

Face à des Biélorusses mieux préparés et bien plus forts sur le plan athlétique, l’Equipe Nationale du Sénégal a raté ses débuts à la Coupe du Monde de Beach Soccer, vendredi, en oubliant son jeu (4-6).

De la préparation des Lions à la Coupe du Monde de Beach Soccer, on avait retenu qu’ils concédaient pas mal de buts, et n’en marquaient pas assez suffisamment. Le premier match de l’Equipe Nationale du Sénégal à Dubaï l’aura confirmé. Mais hélas on n’en est plus à la phase préparatoire, et les hommes de Mamadou Sylla, qui ont pris le douillon face à la Biélorussie (4-6), se sont sérieusement compliqués la suite de la compétition, où la Colombie et le Japon les attendent. Pire, ils n’ont pas produit le jeu qu’ils avaient l’habitude de pratiquer.

Les deux équipes en ont mis suffisamment du temps à entrer dans la partie, et s’il y en a une qui s’est tout le temps cherchée, c’est bien le Sénégal qui a peut remercier son gardien en début de rencontre. Sur un coup-franc concédé par Mamour Diagne, Bryshtel s’essaie d’une lourde frappe mais bute sur Al-Seyni Ndiaye (8e/1p). Des tirs, la plupart tentées par le capitaine sénégalaise, on en a vu, mais très peu d’opportunités franches côté sénégalais pour inquiéter Avgustov qui voit une reprise acrobatique de Mamour Diagne frôler ses cages (5e/1p). Et alors qu’on assistait à la moitié du premier tiers-temps, Babacar Fall concède un penalty sur Aleh Hapon, qui ne pardonne pas en prenant tranquillement Al-Seyni Ndiaye à contre-pied pour ouvrir le score (0-1, 2e/1p).

Menés à la fin du premier tiers-temps, les Lions font bloc après l’arrêt et se donne quelques indications afin de rectifier le tir. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le second tiers-temps ne pouvait pas mieux démarrer pour le Sénégal et Amar Samb. Sur le côté gauche sénégalais, le joueur de Ngor Almadies effectue une longue percée et, à l’approche des buts adverses, se fait stopper irrégulièrement par Artsemi Drozd. De quoi bénéficier d’un penalty qui met son équipe à égalité (1-1, 11e/2p). On aurait cru à des Sénégalais définitivement entrer dans leur Mondial. Hélas. La suite de la rencontre ne sera qu’une galère face des Biélorusses tout en réussite. 

Sur la remise en jeu suivant l’égalisation sénégalaise, Bryshtel permet à la Biélorussie de repartir de l’avant avec une volée qui surprend Al-Seny Ndiaye (1-2, 11e/2). Quelques instants après avoir capté une tête de Hapon, Al-Seyni Ndiaye s’incline pour la troisième fois, devant Hapon qui broie Seydina Gadiaga dans le duel pour mettre son coup de tête (1-3, 8e/2). Alors qu’on assisait seulement aux premières minutes du second tiers-temps, rien ne laissait espérer une issue favorable pour des Lions physiquement en grande difficulté. Même la réduction du score de Mandione Diagne, idéalement lancé par Mamadou Sylla (2-3, 4e/2p), ne leur a pas donné du peps.

Leave a reply