Présidentielle de 2024 : Mame Boye Diao annonce officiellement sa candidature

0
935

Comme en 2022 lors des élections locales, le désormais ex-Directeur de la Caisse des Dépôts et Consignations, Mame Boye Diao se démarque du choix du Président de la République, Macky Sall. Il a effectué hier, mardi 12 septembre, sa déclaration de candidature à l’élection présidentielle de 2024. Le maire de Kolda qui dit vouloir réunifier un pays fracturé par les crises, donne rendez-vous à ses militants le 30 septembre prochain pour un meeting d’investiture.

C’est officiel ! Le désormais ex-Directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations s’engage dans la course à la présidence en 2024. Mame Boye Diao a, en effet, annoncé hier, mardi 12 septembre, sa candidature à la prochaine élection présidentielle. «J’accepte solennellement votre invite à me présenter au nom de la Coalition pour un Sénégal Nouveau, donc de porter le flambeau de la coalition pour un Sénégal nouveau», a déclaré le maire de Kolda. Mame Boye Diao récuse ainsi, le choix du Président de la République, Macky Sall porté sur son Premier ministre Amadou Ba et quitte la coalition Benno Bokk Yaakaar comme lors des élections locales de 2022 où il avait présenté une liste parallèle.

Même s’il dit « être reconnaissant » envers le Président de la République, Mame Boye Diao semble dire que le Sénégal n’est pas en bonne marche. «Nous voyons toutes les pirogues qui quittent le Sénégal et le bilan macabre que nous connaissons. Mais nous, hommes politiques, avons le don de la politique de l’autruche. Nous publions des tweets, quelques messages pour nous en émouvoir alors que nous ne donnons aucun cap véritable pour cette jeunesse. Pourtant, les sénégalais sont partout dans le monde, en train de faire un travail qu’ils ont appris au Sénégal, en train d’enrichir les autres continents», a soutenu le maire de Kolda. Il ambitionne «d’impulser une vraie politique socio-économique», en accompagnant les «secteurs productifs» comme l’artisanat ou encore la pêche, pour redonner l’espoir aux jeunes. Non sans faire un clin d’œil aux Sénégalais de la diaspora.

Evoquant un «pays en crise», Mame Boye Diao se fixe deux grands objectifs pour le Sénégal. Il s’agit d’abord de la réconciliation nationale. «Ce qui nous importe aujourd’hui, c’est de consolider cette dynamique de paix, de renforcer la concorde entre les sénégalais et de veiller scrupuleusement à la sécurité de notre pays. Ce sera le premier axe sur lequel nous devrons tous nous engager», a fait savoir le maire de Kolda. Le deuxième défi est la réforme de la justice. «Outre cette réconciliation, c’est la forte quête de justice administrative, sociale. Il faudrait que le sénégalais se sente en sécurité quand il est face d’une administration. Il faudra d’abord que cette administration continue d’être modernisée, d’être mise dans son lustre parce qu’elle est en train de le perdre et qu’elle soit un levier sur lequel nous nous appuyons pour moderniser notre pays. Une justice qu’il faut réformer. Nous sommes tous d’accord dessus. Nous avons parmi les meilleurs magistrats du monde qui sont formés à de bonnes écoles. Ils ne demandent qu’à servir le pays. Nous ne les mettrons pas aujourd’hui comme des chairs à canon face à un peuple qui les jugera. Non. Nous les mettrons dans les outils performants qu’il faudra pour que demain notre Sénégal soit un Sénégal de sécurité», a indiqué Mame Boye Diao.

Il donne rendez-vous très prochainement à ses militants pour un meeting d’investiture. «Je vous donne rendez-vous le 30 septembre 2023 pour la parution de mon livre intitulé Le Sénégal qui vient, lequel pose un regard sur le Sénégal que nous sommes et sur le Sénégal à venir et en ce moment-là, nous déclinerons dans les moindres détails notre vision et notre ambition que nous portons pour le Sénégal nouveau», a renseigné le maire de Kolda. Notons que, quelques heures après sa déclaration de candidature à l’élection présidentielle de 2024, Mame Boye Diao a été démis de ses fonctions de Directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Mariame DJIGO

Leave a reply