RDC : au moins 10 morts dans une attaque à la bombe au Nord-Kivu

0
584

Au moins dix personnes ont été tuées dimanche dans un attentat à la bombe en République démocratique du Congo.

L’attaque attribuée à un groupe armé affilié à l’Etat Islamique par les autorités congolaises a eu lieu dans une église protestante évangélique de Kasindi, une ville proche de la frontière avec l »Ouganda dans la province du Nord-Kivu.

Selon le dernier bilan des autorités congolaises, au moins 39 autres personnes ont également été blessées.

Si des enquêtes sont encore en cours, un premier suspect, de nationalité kényane, a été arrêté.

Les autorités congolaises soupçonnent toutefois les forces démocratiques alliées ADF, rebelles musulmans d‘origine ougandaise actifs dans le Nord-Kivu et au sud de l’Ituri.

_ »Encore un bilan provisoire, nos services ont recensé 10 corps et 39 de nos compatriotes ont été blessé par cet engin explosif improvisé.[…]Tout est clair il s’agit bel et bien d’un acte terroriste perpétué par les terroristes ADF/MTN qui a subi des exactions, qui a subi des pertes dans son rang, dans plusieurs champs de bataille par les forces armées de la République démocratique du Congo. »  a déclaré_Antony Mualushayi, porte-parole militaire.

Depuis mai 2021, Nord-Kivu et Ituri ont été placés en « état de siège » par le président Félix Tshisekedi, pour tenter de stopper les violences. Pour l’heure, cette mesure d’exception a échoué à endiguer les attaques.

Depuis une semaine, au moins une soixantaine de civils ont été tués en Ituri.

Leave a reply