Saint-Louis-Investitures aux locales :Quand les querelles et la guerre de positionnement sèment le flou !

0
160

La guerre de positionnement fait toujours rage au sein de la Coalition Benno Bokk Yakaar tout comme dans celle de l’opposition dans la région de Saint-Louis. La commune de Saint-Louis et le département ne sont pas épargnés par ces querelles répétitives d’investitures en perspective des élections locales du 23 janvier 2022. Au niveau de la ville tricentenaire, la coalition Benno Bok Yakaar a eu à enregistrer des candidats frustrés qui ont exprimé leur désaccord quant aux choix faits sur leurs frères de parti. C’est le cas pour le Professeur Mary Teuw Niane qui n’a pas accepté que la Coalition BBY ait investi le maire sortant Mansour Faye, candidat à sa propre succession. Cette Coalition s’est ainsi fissurée en deux camps rivaux, tandis que la paix et l’accalmie notées au sein de la Coalition Yeewi Askan Wi de l’opposition a volé en éclats à la suite de l’investiture du jeune Khalifiste, Abba Mbaye, à la tête de la commune de Saint-Louis.

C’est le maire sortant Mansour Faye qui a été investi par la Coalition Benno Bokk Yakaar pour diriger la liste majoritaire pour la commune de Saint-Louis aux élections locales de janvier 2022. Le candidat par ailleurs Coordonnateur régional de la dite Coalition à Saint-Louis a ainsi décidé de briguer un second mandat à la tête de cette ville tricentenaire. Mais si la Coalition Benno Bokk Yakaar a toujours remporté les élections à Saint-Louis depuis 2012, les élections locales de janvier 2022 ne seront pas du tout repos pour le Ministre des Transports Terrestres et du Désenclavement pour gagner un  second mandat à la tête de cette municipalité. En dehors de la montée en puissance des candidats de l’opposition qui gagnent du terrain,  il fera face également à son frère de parti, en l’occurrence le Professeur Mary Teuw Niane. 

Ce dernier a fini de défier l’autorité de la Coalition Benno Bokk Yakaar en maintenant sa candidature pour la mairie de Saint-Louis malgré le choix porté sur son camarade. Pour l’ancien Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation qui n’exclut aucune alliance avec l’opposition ou la société civile, « ce n’est pas au Président de République de désigner aux Saint-louisiens leur futur maire ». Une  concurrence entre deux ténors de la même formation politique (Apr) qui risque de coûter très cher à la Coalition Benno Bokk Yakaar lors des élections locales de janvier 2022. Même si beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, on se souvient encore qu’en 2014 le candidat Mansour Faye, porté par la Coalition BBY unie avait remporté difficilement les élections locales devant l’opposition d’alors conduite par l’ex député  libéral, Ameth Fall Braya, Cheikh Bamba Dieye, entre autres. Alors qu’en sera-t-il en Janvier 2022 avec la candidature du Professeur Mary Teuw Niane qui peut beaucoup puiser dans les rangs de la mouvance présidentielle à Saint-Louis ? Toutefois, le maire sortant pourra compter sur son bilan à la tête de la mairie de Saint-Louis pour mener une bonne campagne électorale.

Mais le Ministre-maire peut également compter  sur l’ancien lieutenant de son rival, Bamba Fall, qui a rejoint son camp avec sa base politique. Au foyer de Ngallèle (fief de Mary Teuw Niane) où ils se sont donné rendez-vous, les  militants et sympathisants de l’Ingénieur polytechnicien et Responsable de l’Apr, Bamba Fall, ont déclaré à qui veut l’entendre qu’ils ont définitivement quitté la tendance de l’ex-Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour soutenir la candidature de Mansour Faye à sa propre succession à la mairie de Saint-Louis.

Cependant, ce n’est pas seulement dans la Coalition Benno Bokk Yakaar où on se tire entre responsables de la même mouvance. En effet, au niveau de la Coalition Yeewi Askan Wi de Saint-Louis également, on ne se fait pas de cadeaux entre camarades. Dans la cité de Mame Coumba Bang, le choix du jeune leader socialiste et Khalifiste pour diriger la liste majoritaire pour la mairie est fortement contesté par les souteneurs de l’ancien maire de cette commune, le député Cheikh Bamba Dieye. Pour ces derniers, la commission départementale des investitures de la Coalition Yeewi Askan Wi/Saint-Louis n’a validé aucune candidature, faute d’accords. Un avis qui est loin d’être partagé par les militants d’Abba Mbaye. Pour les supporteurs du responsable communal du mouvement politique de Khalifa Sall, la base a tranché et son choix s’est porté sur leur leader. Une guerre larvée des coalitions Yeewi Askan Wi et Benno Bokk Yakaar qui peut largement profiter aux candidats de la Coalition Wallu Askan Wi, Mayoro Faye du Pds  et Ameth Fall Braya soutenu par le mouvement Guem Sa Bopp de Bougane Guèye Dany.    

Le poste de Président du Conseil Départemental de Saint-Louis divise les Socialistes

Pour l’occupation du  poste de président du Conseil départemental de Saint-Louis, deux tendances du Parti socialiste se crêpent le chignon pour contrôler la collectivité locale.  Depuis quelques jours, les deux camps se tirent dessus comme de petits enfants par presse interposée.  Entre Dr Ahmadou Dia et  le président sortant, Me Moustapha Mbaye, chacun revendique  la légitimité de sa candidature. Pour les militants et autres souteneurs du responsable socialiste de Diamaguène, on doit respecter le choix de la base. «  Dr Dia est incontournable dans le département. Sur les 29 coordinations de la collectivité locale, les 22 lui sont favorables. Donc il tient sa légitimité de la base. Sans Dr Ahmadou Dia, Benno Bokk Yakaar ne peut pas gagner. Donc c’est le candidat idéal du Parti socialiste  au conseil départemental de Saint-Louis » a avancé la  responsable des jeunesses socialistes de Saint-Louis, Marième Camara. Des arguments balayés par les amis de l’actuel président du Conseil départemental. Face à la presse, la tendance de Me Mbaye a révélé que le choix du Parti socialiste n’est autre que leur mentor.

YVES TENDENG

Comments are closed.