Saint-Louis : odeur nauséabonde, manque d’hygiène, risques de maladies : les habitants du quartier Corniche n’en peuvent plus avec les eaux usées stagnantes

0
759

Les travaux de construction des pavés de la rue principale du quartier Corniche ont rendu la vie dure aux habitants des maisons riveraines. Leur calvaire a démarré à la veille des élections locales lorsqu’on leur a promis de mettre ces pavés. «Ceux qui étaient chargés de décaper la rue ont mis des bouchons dans les égouts qui font que les eaux usées d’évacuation des maisons ne passent plus. Maintenant, nous vivons un réel calvaire car, on a les moustiques, les mouches, qui favorisent toutes sortes de maladies. Même l’évacuation des malades posent un gros souci car aucune voiture ne peut passer à cause des eaux usées stagnantes», a regretté Cheikh Wane, habitant la Corniche qui s’est inquiété aussi par rapport à la situation des enfants qui risquent de patauger dans ces eaux usées en regagnant le chemin des écoles ce jeudi 6 octobre.

 

«Ça pue et on ne peut pas respirer car, à regarder la couleur de ces eaux on sent nettement que ce ne sont pas celles des pluies mais plutôt celles des égouts qui nous remontent sur la surface constituant des niches de mouches, de moustiques et de toutes autres bestioles», a-t-il déploré tout en invitant les autorités locales, le service de l’ONAS et le Promoville à terminer les travaux de pavage de cette rue de la Corniche. Une situation qui également a fini d’affecter l’activité commerciale de plusieurs dames et les conditions de vie dans nombre de ménages.

YVES TENDENG

Leave a reply