Secteur de la pêche artisanale : le ministre amadoue les acteurs et leur accorde 200 millions

0
424

Le ministre de la Pêche et de l’économie maritime a gâté les acteurs de la pêche artisanale. Pape Sagna Mbaye a annoncé une enveloppe de 202 millions de Francs pour appuyer le fonctionnement des Comités locaux de pêche artisanale et des autres organisations de l’écosystème. Il a fait l’annonce, à l’issue d’une journée de réflexions inclusive autour des difficultés du secteur, organisée lundi à Diamniadio.

C’est une véritable opération de charme que le ministre de l’Economie maritime a mené avant-hier, lundi, à l’endroit des acteurs de la pêche artisanale, membres des 41 comités locaux de pêche artisanale et les acteurs du secteur de la transformation. Pendant une journée, Pape Sagna Mbaye et les acteurs du secteur ont tenu une rencontre pour faire le tour des difficultés du secteur et dégager des pistes de solutions. Les acteurs n’ont pas raté l’occasion et en ont profité pour exposer toutes les difficultés qui minent leur activité. Parmi ces difficultés, on retrouve l’insuffisance des fonds FAF (Fonds d’appui à la formation), le manque de partenaires, les conflits récurrents, l’insuffisance des moyens financiers logistique, les difficultés de contrôle des pirogues non immatriculées, le déficit d’organisation des acteurs. « Avec cette rencontre, il s’est agi d’une immersion profonde, pour voir l’ensemble des maux que nous rencontrons dans le secteur de la pêche surtout artisanale. Et essayer de faire des esquisses de solutions pour pouvoir trouver des remèdes ou peut-être même des palliatifs par rapport aux urgences de l’heure afin de pouvoir satisfaire les aspirations les plus légitimes », a souligné le ministre à la fin de la journée.

A défaut de pouvoir apporter dans l’immédiat des solutions pour des projets qui nécessitent de gros investissements et l’intervention d’autres secteurs comme les collectivités territoriales et les autres départements ministériels, le ministre a mis sur la table une enveloppe de 202 millions pour accompagner le fonctionnement des groupements des acteurs de la pêche artisanale. « Nous avons dégagé une enveloppe de 202 millions. Nous avons 41 comités locaux pour le développement de la pêche artisanale. Chaque CLPA recevra 2 millions. Ce qui fera 82 millions. Le bureau national de CLPA a besoin de moyens pour se déplacer et fonctionner mais également pour payer le personnel d’appui. C’est la raison pour laquelle dorénavant une augmentation de 50 millions par an sera allouée à ce bureau national des CLPA. Au niveau des femmes transformatrices aussi, il y a une enveloppe de 50 millions qui est dégagée. Je pense qu’il faudrait qu’on puisse instaurer cette subvention et même parfois l’augmenter… Nous avons aussi le bureau national de quai de pêche. On leur a accordé une subvention de 20 millions », a annoncé Pape Sagna Mbaye, une annonce accueillie par une salve d’applaudissements.

Le ministre a également rappelé les efforts faits avec la gratuité des gilets de sauvetage qui seront 60000 pour 2024 contre 29000 en 2023. Pour rassurer ses partenaires, Pape Sagna Mbaye leur a assuré que les autres problèmes feront l’objet d’une rencontre avec les techniciens du ministère. Une rencontre qui va permettre de mieux adresser ces difficultés. Parmi les priorités, il y a la nécessité d’un deuxième port de pêche, selon Pape Sagna Mbaye. «Nous devons avoir un deuxième port de pêche. Aujourd’hui, nous n’avons que le Mole-10», a-t-il reconnu.

WORE NDOYE

 

Leave a reply