Sédhiou – démarrage sans difficultés majeures de l’examen du BFEM : bonne organisation matérielle et sécuritaire, selon les acteurs

0
524

L’examen du Brevet de fin d’études moyennes (BFEM) a démarré sans contraintes majeures dans la région de Sédhiou. Quelques absences sont signalées par endroit et sont le plus souvent des candidats individuels. Des dispositions pratiques sont prises contre toute occurrence d’intempéries et la sécurité également assurée, selon les autorités ayant organisé la visite traditionnelle dans les centres d’examen hier matin, mercredi 12 juillet, première journée de l’administration des épreuves.

L’effectif des candidats sur la ligne de départ pour la conquête du Brevet de fin d’études moyennes (BFEM) est de l’ordre de 6.230 à l’échelle de la région de Sédhiou, avec une légère prédominance des garçons. Dans la circonscription de l’Inspection de l’éducation et de la formation (IEF) de Sédhiou, le nombre d’inscrits est de 2.390 dont 1.223 filles. A l’issue de la traditionnelle visite des centres d’examen, l’adjoint au préfet établie le constat ci-après : «effectivement nous avons pu faire le constat d’un très bon démarrage des épreuves dans les centres d’examen de la commune de Sédhiou que sont le collège Amadou Mapathé Diagne, Mamadou Mané et Fodé Kaba Doumbouya. Nous avons constaté quelques absences d’élèves çà et là autour de deux à quatre par centre. Nous cherchons les raisons pour apprécier s’ils pourront être évalués lors de la session prochaine. Par endroit aussi il y’a des absences de surveillants mais qui ont été vite remplacés et donc tout se passe normalement», a dit Maktar Ndiaye, avant de rassurer que tout se passe également sans difficulté majeure à l’intérieur du département de Sédhiou et en application du Comité départemental de développement (CDD) organisé dans ce sens.

Au sujet des dispositions pratiques, matérielles, logistiques et pédagogiques, l’inspecteur de l’éducation et de la formation de Sédhiou, Oumar Diagne, déclare que rien n’a été laissé au hasard. «Pour cette session, nous nous retrouvons avec 2.390 candidats dont 1.223 filles et 1.167 garçons. Nous avons 221 candidats de plus comparé à la session de l’année dernière. Nous avons pris la précaution de déposer tout le matériel nécessaire l’avant-veille pour disposer d’assez de temps et peaufiner au mieux les dispositions y afférentes. Les salles choisies sont étanches et nous n’avons pas de crainte à ce niveau», rassure l’IEF de Sédhiou, Oumar Diagne.

Son collègue de Bounkiling, Cheikhou Sidibé, rassure du bon déroulement de l’examen, relevant une augmentation de deux centres que sont Boughary et Aloute Nioroky, portant à 16 le nombre de centres. Celui de Goudomp, Cheikh, Amadou Diarra, a également fait observer que les épreuves ont débuté dans de bonnes conditions avec un taux de 5% d’absence essentiellement parmi les candidats libres. Partout dans la région, la sécurité est manifestement bien assurée et d’autres acteurs du système, au rang desquels les parents d’élève, s’activent aussi à la bonne organisation de cet examen.

Moussa DRAME

Leave a reply