Simplification et digitalisation intégrale des procédures et formalités administratives et financières : Macky engage le gouvernement

1
725

En réunion du Conseil des ministres qu’il a présidé hier, mercredi 12 juillet 2023, au Palais de la République, le Chef de l’Etat, Macky Sall, a indiqué «l’importance de veiller à la simplification systématique et à la digitalisation intégrale des procédures et formalités administratives et financières». Il s’agit, selon le communiqué du conseil, d’«une actualisation adaptée des législations fiscale, douanière, domaniale et du travail ; une intensification de la modernisation des administrations publiques ; une transformation urgente du système de fonction publique alliant renforcement de la déontologie des agents publics, gestion optimisée des carrières et le recours progressif aux emplois spécifiques et spécialisés selon les besoins ciblés des administrations durant des périodes bien définies».

Le Président de la République a ainsi demandé au Premier Ministre «d’intégrer dans le PAP 3 en finalisation, un volet prioritaire de réformes autour de la transformation du secteur public, afin de soutenir la promotion d’un secteur privé dynamique, accélérateur de l’Emergence du Sénégal». Dans cette perspective, le Chef de l’Etat a souligné «la nécessité d’adopter prochainement la Stratégie nationale de Développement du Secteur privé, qui doit être en parfaite cohérence avec les politiques d’industrialisation, de promotion de l’entreprenariat et de création d’emplois».

ACCELERATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME DES REFORMES DE L’ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES (PREAC)

Auparavant, revenant à l’entame de sa communication, sur la première édition du Forum international «Invest in Sénégal», Macky Sall a rappelé au Gouvernement «la priorité fondamentale à accorder à la compétitivité de l’économie nationale et à l’attractivité du Sénégal par l’amélioration continue de l’environnement des affaires afin d’accentuer les flux d’investissements directs étrangers (IDE), mais également le développement du secteur privé à travers l’industrialisation, le soutien à l’Artisanat national et aux PME/PMI».

A cet effet, le Chef de l’Etat a souligné «la nécessité d’accélérer la mise en œuvre de l’ensemble des composantes du Programme des Réformes de l’Environnement des Affaires (PREAC) en veillant à la levée des contraintes administratives impactant la qualité du climat des Affaires au Sénégal».

Dès lors, il a relevé «l’impératif de poursuivre la réalisation et la montée en puissance des Zones économiques spéciales (ZES), des Agropoles et de développer des partenariats publics-privés gagnant-gagnant dans le cadre de projets à haute valeur ajoutée et à fort potentiel de contenu local et de création d’emplois décents».

CHEMIN DE FER DAKAR- TAMBACOUNDA : VERS L’ADOPTION D’UNE STRATEGIE NATIONALE (SFN)

S’agissant du TER et du développement des transports ferroviaires, le Président de la République «a demandé au Premier Ministre et au Ministre des Transports terrestres de prendre toutes les dispositions administratives et financières requises pour assurer la maintenance de la gare AIBD ainsi que la finalisation fonctionnelle dans les délais de la phase II du TER». Par ailleurs, il a rappelé «l’importance d’accorder une attention particulière au développement territorial des communes de Diass et de Keur Mousseu polarisées par la zone aéroportuaire et la desserte ferroviaire».

Enfin, le Président de la République a invité le Premier Ministre «à tenir un Conseil interministériel sur la relance des chemins de fer (notamment l’axe Dakar- Tambacounda) et le développement des transports ferroviaires en vue de l’adoption prochaine d’une Stratégie ferroviaire nationale (SFN), globale, cohérente et pragmatique dans sa déclinaison temporelle et sa mise en œuvre».

TENUE D’UNE REUNION INTERMINISTERIELLE HEBDOMADAIRE DE SUIVI DE L’EXECUTION DES ACTIONS DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES INONDATIONS 

Sur le climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures, le Chef de l’Etat est revenu sur le suivi du Programme national de lutte contre les inondations, en demandant au Premier Ministre, au Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, au Ministre chargé de la Prévention et de la Gestion des inondations, «de prendre toutes les mesures préventives adéquates, en relation avec les autorités administratives et les maires, afin d’accélérer le déploiement des dispositifs de lutte dans les zones retenues ou à intégrer dans la Matrice d’actions prioritaires».

A cet effet, le Président Sall a demandé au Premier Ministre «de tenir une réunion interministérielle hebdomadaire de suivi de l’exécution des actions de prévention et de lutte contre les inondations».

ID

1 comment

  1. senegalais 13 juillet, 2023 at 10:16 Répondre

    Depuis 2018 ma femme s’était inscrite dur teledac pour le traitement de son dossier pour recevoir son bac mais jusqu’à présent rien. C’est des plateformes morts nées. du gaspillage de l’argent des contribuables

Leave a reply