Situation du Sénégal liée à l’affaire sweet beauty : Maggi Pastef indexe l’inertie de la communauté internationale

0
639

Le Mouvement des Maggi Pastef a réagi suite aux émeutes de début juin, liés au verdict de la Chambre criminelle condamnant Ousmane Sonko à deux ans de prison ferme pour corruption de  la jeunesse. Face à la presse hier, jeudi 15 juin, les sages du Pastef ont pointé du doigt la passivité de la communauté nationale et internationale, alors qu’elle connaissait l’occurrence des risques catastrophiques. « La situation vécue par notre pays entre le 1er et 3 juin 2023, signe de la manifestation de la tragédie que notre peuple subit depuis 2012, année de l’accession à la présidence de ce pays de Macky Sall… est d’autant plus inquiétante qu’elle se produit à une époque où les conspirations sont éventrées à l’aube de leur construction et mises sur la table des promoteurs avertis des droits humains ». Et de poursuivre : « Depuis 2021, le complot contre le président Ousmane Sonko est éventré. La question qu’on peut se poser est la suivante : pourquoi ces organisations sont restées inertes face à ce complot malgré son éventrement précoce », s’interrogent les sages du parti Pastef qui indexent la communauté nationale et internationale. « La communauté internationale avait tous les éléments depuis février 2021 pour apprécier la dimension conspirationniste de cette affaire Adji Sarr ». Poursuivant, Alla Dieng et Cie feront savoir que « La communauté nationale et internationale savait également l’occurrence des risques catastrophiques qu’elle couvait sur l’équilibre social du Sénégal et par débordement sur l’Afrique et le monde ».

 O GOUDIABY

Leave a reply