Ville de Dakar : les élus de Benno soupçonnent Barth de mobilisation de fond de campagne électoral

0
233

Les hostilités commencent entre élus de l’opposition et ceux de la majorité présidentielle au niveau de la ville de Dakar. Cette fois-ci, c’est sous fond de suspicions sur des allocations effectuées par l’actuel édile de la mairie de la capitale sénégalaise, Barthélémy Dias qui chercherait des fonds pour sa campagne électorale.

« La promptitude du maire à réaménager le budget primitif nous rend sceptique. Des virements à hauteur de 1 500 000 000 F plus une augmentation de la rubrique de la participation diverse 500 000 000 F et des dépenses diverses 300 000 000 F« , dénoncent les élus de Benno Bokk Yakaar qui ne s’en limitent pas là, dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

« Nous interpellons le préfet sur ces actes nébuleux qui ressembleraient plutôt à une mobilisation de fond de campagne électoral« , suspectent les camarades du chef de l’État à la ville de Dakar.

Revenant par ailleurs sur les recrutements de Guy Marius Sagna et le Capitaine Touré, les poulains du chef de l’État à la ville de Dakar « condamnent les décisions du maire Barthélémy DIAS concernant les embauchements non conformes à la réglementation, un virement de crédit nébuleux à hauteur de 2 300 000 000 F et enfin la non application de l’arrêt de la cour d’appel de Dakar« .

Ils ont rappelé à cet effet les dispositions du décret n°2020 -30 du 08 janvier 2020 fixant les organigrammes types des collectivités territoriales ne prévoit pas ces postes, ainsi que la réception par le maire, le 18 Février 2022 de la lettre circulaire l’invitant à appliquer ledit décret, pour dénoncer ces actes « non conformes à la loi« , tout en demandant à Barth « d’appliquer dans les meilleurs délais le nouvel organigramme« .

À noter en outre que les adversaires politiques de Barth au sein de la municipalité lui demandent de former un nouveau bureau qui respecte la parité dans la désignation des adjoints aux maires, conformément à l’arrêt de la cour d’appel de Dakar, qui a prononcé le 19 avril 2022, l’annulation du bureau municipal de la ville de Dakar.

Ils n’ont pas manqué d’inviter le préfet du département de Dakar, le Ministre en charge des collectivités territoriales et le Ministre des Finances à faire respecter la loi et à annuler toutes les délibérations votées lors de la séance du 21 avril 2022.

J M D

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :