Ziguinchor : les gouvernants appelés à écouter davantage le monde rural

0
544

(APS) – Le président sortant du mouvement des adultes ruraux catholiques au Sénégal (MARCS), Jacques Maxime Badji a appelé, mercredi, les gouvernants à davantage écouter le monde rural pour connaitre ses besoins réels de développement.

« Le monde rural a été laissé en rade depuis des générations alors qu’il nourrit tout le monde. Nous ne fonctionnons pas sans le milieu rural . Un pays se développe à partir du monde rural. Il faut donc que les gouvernants aient encore une écoute attentive et intensive du monde rural pour connaitre ses besoins réels « , a dit M Badji lors d’un entretien avec l’APS.

Toutefois il a salué « les efforts consentis par l’État du Sénégal pour le développement du milieu rural ». « L’État, selon lui,  a fait un effort pour développer, le milieu rural même si beaucoup de gens n’y croient pas. »

»Il y a des efforts qui se font par rapport à l’évolution du développement du monde rural même si c’est insuffisant par rapport aux besoins réels », a-t-il insisté.

Concernant le mouvement des adultes ruraux catholiques au Sénégal, il a expliqué qu’ il œuvre pour la transformation du monde rural en articulant engagement  social, familial professionnel et vie spirituelle.

« Le mouvement a travaillé entre autres sur l’accaparement des terres, sur l’occupation anarchique des terres , sur le mariage, notamment contre la cherté de la dot « , a fait savoir Jacques Maxime Badji qui fut le président dudit mouvement pendant dix ans.

Les membres du mouvement des adultes ruraux catholiques au Sénégal (MARCS) ont récemment renouvelé leur bureau.

Leave a reply