Ziguinchor : une campagne médicale en faveur des couches vulnérables lancée à Djibélor

0
1176

(APS) – La fondation port autonome de Dakar et le centre Complémentarité Scolaire Universitaire et de promotion (CACSUP/Sénégal) ont lancé, mardi, une campagne médicale au village de Djibélor, dans la commune de Niaguis (Ziguinchor, sud)  au profit des couches les plus vulnérables, notamment les personnes du troisième âge, a constaté l’APS.

»Cette initiative à fort impact social permettra de consulter les populations de Djibélor et des localités environnantes, particulièrement les personnes âgées avec notamment la mise à contribution d’une clinique ambulante par un camion de cardiologie équipé d’un plateau technique relevé’’, a indiqué le représentant de la fondation port autonome de Dakar, Aliou Badara Sall.

Il s’exprimait en marge de la cérémonie du lancement de la campagne médicale à Djibélor, en présence des acteurs de la santé, des autorités éducatives, des élus locaux et des populations.

Ces consultations médicales gratuites qui vont durer deux jours (les 18 et 19 juillet) à Djibélor, a souligné M. Sall, ‘’seront assurées par une équipe composée de médecins généralistes, de cardiologues, d’infirmiers, de sages-femmes et d’un assistant social’’.

Il a fait savoir qu’à travers cette campagne médicale, la fondation port autonome de Dakar et CACSUP/Sénégal mettront à la disposition des populations de Djibélor des médicaments, des moustiquaires, des boites à pharmacie, du matériel médical, mais aussi des bourses entières aux étudiants de cette localité située dans la commune de Niaguis.

»Cette campagne nous permettra d’outiller en trousses de premiers secours les écoles primaires de Djibélor ainsi que son dispensaire en médicaments et matériel médical’’, a aussi fait savoir Aliou Badara Sall.

»’Ce programme appelé + santé pour tous+ que le CACSUP/ Sénégal a mis sur pied à travers l’Afrique consiste d’abord à choisir des médecins, des acteurs de la santé pour qu’ils aillent au fond fin du Sénégal pour qu’ils apportent des soins de qualité’’, a expliqué le président de l’institution CACSUP/ Sénégal, Ibrahima Eloi Sarr.

»Aujourd’hui nous organisons une caravane médicale, notre 15ème à travers la sous-région, qui a mobilisé une équipe très technique venant de toute l’Afrique pour faire des consultations gratuite aux hommes, femmes et jeunes des villages appelés jadis villages de recasement’’, a-t-il ajouté.

Il a rappelé que cette campagne médicale qui a fait son passage d’abord à Médina Chérif (Kolda) avait permis d’y consulter 600 personnes avec notamment la mise à contribution d’une clinique de cardiologie ambulante, d’une équipe de dépistage du cancer du col de l’utérus, des médecins généralistes, des cancérologues, de chirurgiens-dentistes, des infirmiers, des sages-femmes et un assistant social.

Elle permettra également, a-t-il dit, ’’de consulter plus de 600 personnes du village de Djibélor’’.

»Cette campagne entre dans le cadre du plan d’actions des deux institutions qui mettent au cœur de leur stratégie le bien-être des populations sénégalaises avec le projet +consultations et soins gratuits pour les personnes du troisième âge’’, a fait valoir M. Sarr, invitant l’Etat du Sénégal à davantage accompagner les villages jadis appelés ‘’villages de recasement ‘’ pour dit-il les permettre d’être autonomes et intégrés dans la société.

‘’Nous sommes satisfaits de ce qui se passe à Djibélor. Cette campagne va contribuer durablement à l’amélioration de la couverture sanitaire des populations de Djibélor’’, a salué le médecin-chef du district sanitaire de Ziguinchor, Dr  Boubacar Kandé.

Leave a reply