Les républicains demandent une enquête parlementaire sur le retrait américain d’Afghanistan

0
558

Échec militaire, défaut de renseignement, chaos logistique… Depuis des mois, les républicains demandaient des comptes à la Maison Blanche sur le retrait américain d’Afghanistan en août 2021, sans succès. Mais depuis les élections de mi-mandat, ils ont la majorité à la Chambre des représentants et comptent bien obtenir des réponses sur la déroute infligée par les talibans aux forces américaines.

Dans une lettre de dix pages, le nouveau patron de la commission des affaires étrangères, le républicain Michael McCaul, réclame des comptes : pour comprendre l’échec des services de renseignement et la débâcle logistique survenue au moment la chute de Kaboul, il exige de la Maison Blanche une liste exhaustive des réunions consacrées au retrait d’Afghanistan. Ainsi que des informations précises sur les pourparlers entre les talibans et l’administration américaine depuis janvier 2021.

Mais les républicains veulent aussi des réponses sur la suite : avez-vous l’intention, demande Michael McCaul, de revoir les programmes d’aide versés par les États-Unis à l’Afghanistan ? Quelle est la nature actuelle de nos relations avec les talibans ? Et comptez-vous maintenir l’offre de visas prioritaires offerts aux ressortissants afghans ?

« Il est absurde et scandaleux que l’administration Biden ait refusé à plusieurs reprises nos demandes de droit de regard et qu’elle continue de dissimuler des informations sur le retrait », a déclaré Michael McCaul. En cas de refus, la commission n’hésitera pas à passer par « un processus contraignant », a-t-il prévenu.

Des réponses attendues d’ici le 26 janvier

Le Département d’État dirigé par Anthony Blinken a l’obligation de répondre à ces questions d’ici le 26 janvier sous peine de poursuites pénales. Et pourrait aussi devoir publier un document jusqu’ici tenu secret : le rapport interne de la diplomatie américaine sur les opérations d’évacuation.

Treize soldats américains avaient été tués le 26 août 2021 dans un attentat à la bombe à l’extérieur de l’aéroport de Kaboul, qui avait fait 173 morts au total. Donald Trump avait négocié le retrait des troupes américaines d’Afghanistan alors qu’il occupait la Maison Blanche, mais le parti républicain a toujours critiqué la façon dont son successeur Joe Biden avait mené l’opération.

Rfi.fr (Avec AFP)

Leave a reply