3cap-sante sur l’amélioration de la santé : une journée de plaidoyer pour le 27 avril

0
222

La 3 Cap-santé va organiser une journée de plaidoyer pour ce 27 avril dans un contexte marqué par deux événements dont la Journée mondiale de la santé et  le lancement officiel de leurs activités. Les acteurs ont fait face à la presse hier, mardi 23 avril, à Dakar.  

La Couverture maladie universelle ne doit plus être un slogan  dans le pays mais plutôt une réalité.  Pour y arriver, Dr Isseu Diop Touré, Directrice Pays de NPI-Epand sollicite l’adhésion de tous les acteurs du système mais aussi de la communauté. Ainsi, pour une meilleure prise en charge de la santé au Sénégal, la 3cap-santé, une organisation de la société civile dont elle fait partie, a décidé d’organiser une journée de plaidoyer le 27 avril prochain sur le thème : « Notre santé, nos droits ». Pour Dr Karim Diop, secrétaire général de 3 Cap-santé, ce thème interpelle plus d’un. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), au moins 140 pays dont le Sénégal reconnaissent la santé comme un droit humain dans leur Constitution. Pourtant, aucun pays n’a adopté ni ne fait appliquer de lois garantissant à sa population le droit d’accéder aux services de santé. Ce qui lui fera dire : « cela explique pourquoi au moins 4,5 milliards de personnes – soit plus de la moitié de la population mondiale- n’est pas entièrement couverte par les services de santé essentiels en 2021 ». Face à ces défis, ladite organisation  tient ce plaidoyer pour défendre le droit de chacun et chacune à accéder à des services de santé.  A cet effet, Dr Touré a souligné : « il y a beaucoup de défis à relever et c’est ce qui justifie la mise en place de ce cadre pour jouer d’abord notre rôle de veille. La Covid-19 a montré que la santé est un facteur de développement et quand on parle d’accès aux soins,  on parle de route, de ressources humaines, de disponibilité d’électricité. il y a beaucoup de choses à faire dont  le renforcement de la prévention pour réduire la progression de certaines pathologies surtout chroniques. Il y aussi l’aspect financier. Nous allons débattre de tous ces aspects ».  Pour les acteurs de cette Organisation non gouvernementale (Ong), le but visé par 3CAP-Santé est la réduction des inégalités sociales en matière d’accès aux services de santé de qualité et à moindre coût. «  C’est l’occasion pour nous de faire un plaidoyer  à l’endroit du nouveau gouvernement pour renforcer  le droit à des services de qualité en matière de santé pour les populations sénégalaises. Nous comptons poursuivre notre rôle de catalyseur de plaidoyer des organisations de la société civile en vue d’une contribution plus significative et plus qualitative pour le système de santé » a fait savoir Dr Diop.  Et d’annoncer : « le 27 avril aussi marque le lancement officiel des activités de 3CAP-Santé. En un an, nous avons parcouru du chemin ».

 

Denise ZAROUR MEDANG 

Leave a reply