Inculpation de Birame Souleye Diop : le groupe parlementaire Yewwi dénonce une « atteinte au suffrage universel et au statut du député »

0
647

Après deux retours de parquet, le maire de la commune de Thiès Nord, Birame Souleye Diop a passé hier, sa première nuit en prison. Il a été inculpé ce mardi par le juge d’instruction du 1er cabinet, Maham Diallo pour offense au président de la république et actes de nature à compromettre la paix publique. Un acte dénoncé avec la dernière énergie par le groupe parlementaire de la coalition Yewwi Askan Wi, qui dans un communiqué parle d’ « atteintes intolérables au suffrage universel et au statut du député… »

Dans un communiqué « Le groupe parlementaire Yewwi Askan Wi dénonce avec la dernière énergie ces atteintes intolérables au suffrage universel, au droit de s’opposer et au statut du député qui est déshonoré et dépouillé de sa qualité de représentant du peuple », fulmine-t-on.

Aux yeux de Ayib Daffé et Cie, « Ce deux poids, deux mesures dans l’exercice des poursuites, les placements en garde à vue et les détentions préventives font du Sénégal l’un des pays comptant le plus grand nombre de prisonniers d’opinion et de détenus politiques exclusivement de l’opposition. Notre pays est également en tête pour le record peu enviable du nombre de députés arrêtés pour des infractions liées à leurs opinions ou à leur participation à des manifestations pacifiques. »

Sous ce rapport, le groupe parlement Yewwi exige des autorités la libération immédiate de son président: « Le groupe parlementaire exige la libération immédiate du Président Birame Souleye Diop, car ce dernier en tant que député maire présente toutes les garanties de représentation. Le Président Birame Souleye Diop est un élu du peuple, reconnu pour ses grandes qualités morales et manageriales, qui doit continuer à servir librement les sénégalais à l’Assemblée nationale et dans sa commune », demandent les camarades de Birame Souleye Diop.

A les en croire « S’il doit se soumettre à la justice et à la loi, rien ne justifie, sinon des visées politiciennes et une volonté inavouée de troubler l’ordre parlementaire, sa détention. Cet acharnement, cette intolérance abusive et cette sévérité excessive à l’égard des députés de Yewwi Akan Wi sont un signe ostentatoire de la volonté du régime de Macky Sall de poursuivre son objectif funeste et antidémocratique de « réduire l’opposition à sa plus simple expression. »

Ainsi, « Par ces manœuvres et combines, les faucons du régime tentent de favoriser la discorde et le tumulte au sein de l’Assemblée nationale pour ternir l’image de cette institution », ont fait remarquer les parlementaires de Yewwi Askan Wi.

Par conséquent, invite-t-on, « le groupe parlementaire demande à l’Assemblée nationale, sur le fondement de la l’article 61 de la Constitution de requérir la suspension des poursuites et de la détention du Président Birame Souleye Diop. »

Avant de conclure par dire « Non à la criminalisation des députés et à la judiciarisation de l’Assemblée nationale ».

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply