Ligue Europa : Lens éliminé à Fribourg au terme d’un scénario cruel

0
182

Terrible soirée pour le RC Lens. Malgré un break d’avance avant la pause, les Sang et Or ont craqué à Fribourg et ont fini par s’incliner 3-2 en prolongation. L’OM porte les derniers espoirs français de qualification en 8e de finale de Ligue Europa.

Avant le rendez-vous entre l’OM et le Shakhtar (coup d’envoi à 21h), Rennes, Lens et Toulouse disputaient tous leur 16e de finale retour de Ligue Europa. Après le premier round, l’optimisme n’était pas vraiment de mise pour nos représentants. La force de l’habitude sans doute car le Racing s’est rapidement mis au diapason lors de son déplacement à Fribourg. Si les premières minutes prenaient le chemin d’une domination allemande, comme à Bollaert (0-0 la semaine passée), c’est bien Pereira Da Costa qui ouvrait la marque en opportuniste, profitant d’une mauvaise sortie d’Atubolu (0-1, 28e).

La réussite était aussi défensive avec ce ballon renvoyé par Samba sur son poteau (33e), puis cette sortie peu rassurante du capitaine lensois (40e). À l’inverse, Gulde se trouait à son tour pour laisser Wahi s’en aller doubler la mise (0-2, 45e+2). Les Sang et Or ne pouvaient rêver meilleure première période mais devaient encore résister 45 minutes avant de valider la qualification. D’entrée, les locaux tentaient de revenir, contrariés également par le choix de l’arbitre de ne pas leur accorder un penalty qui semblait pourtant évident (62e).

Lens rejoint à la 90e+2…

Sauf qu’à force de pousser, Fribourg réduisait le score par Sallai (68e), annonçant 25 dernières minutes terribles pour Lens. La folie s’emparait de cet affrontement avec des contres de Fulgini (82e) et de Guilavogui (83e) qui auraient mérité meilleur sort, puis cette tentative d’Aguilar (90e). Il fallait surtout un grand Samba, impérial sur sa ligne (72e, 89e), pour tenir. Ce dernier a fini par s’incliner une seconde fois dans cette soirée, et au pire des moments. Opportuniste sur ce cafouillage, Sallai marquait son second but personnel (2-2, 90e+2) pour envoyer tout le monde en prolongation…

Forcément, ce scénario ne laissait présager rien de bon pour les troupes de Franck Haise. Et ça se confirmait très rapidement lorsque Gregoritsch profitait de cette action de jeu laissée jouée par l’arbitre pour envoyer le cuir dans le but vide (3-2, 99e). Désormais dans la position de l’éliminé, Lens donnait tout pour revenir. En difficultés, Atiubolu a pourtant sorti le grand jeu au meilleur des moments en repoussant cette tentative de Diouf en angle fermé (104e), de Sotoca (111e) puis de Fulgini (117e). Les rêves d’Europe se stoppent d’un seul coup pour les Sang et Or… Terriblement frustrant.

Leave a reply