Abbé Jean François Diouf, Curé de la paroisse Cathedrale de akar, célébrant l’office religieux marquant le démarrage du carême : «Dans le contexte que nous vivons aujourd’hui, apprenons à avoir un cœur miséricordieux, loin de violence, des paroles violentes, de la haine»

0
407

L’abbé Jean François Diouf, curé de la paroisse Cathédrale de Dakar, a invité, mercredi, les fidèles chrétiens à habituer leurs cœurs à la miséricorde et à s’éloigner de la violence, des paroles violentes et de la haine, faisant notamment allusion à la tension politique et ses conséquences dans le pays, rapporte l’APS.

‘’Dans le contexte que nous vivons aujourd’hui, apprenons à avoir un cœur miséricordieux, loin de violence, loin des paroles violentes, loin de la haine’’, a-t-il déclaré lors de l’office religieux marquant le démarrage du Carême, une période de jeûne de 40 jours.

L’abbé Jean François Diouf s’exprimait à la Cathédrale du souvenir africain de Dakar lors de l’office religieux consacré au ‘’mercredi des Cendres’’, conformément à la tradition chrétienne.

“Convertissez-vous et croyez à la bonne nouvelle. Ce sont les paroles prononcées à l’intronisation des cendres”, a rappelé le religieux non sans ajouter que l’Eglise recommande ”la prière, l’aumône et le jeûne” particulièrement durant le temps que dure le carême.

”Durant quarante jours, nous sommes appelés à préparer nos cœurs à la fête de la mort et de la résurrection du Christ”, a enseigné le curé de la paroisse Cathédrale de Dakar.

Il a expliqué que pour vivre pleinement les temps forts de ce carême, les catholiques doivent s’adonner aux activités proposées dans leurs différentes paroisses.

‘’Il s’agit des chemins de croix, des enseignements, des récollections, des veillées de prière, des célébrations des sacrements particulièrement ceux de la réconciliation et de l’Eucharistie’’, a-t-il fait savoir.

 

Leave a reply