Abdou Latif Coulibaly salue la contribution de Giorgio Lolli à l’implantation de la radio en Afrique

0
172

(APS) – Le maire de Sokone et ancien ministre, Abdou Latif Coulibaly, a salué mardi la contribution de l’Italien Giorgio Lolli à l’implantation de la radio en Afrique, expliquant qu’il a aidé le continent à ”mettre en place un nouvel ordre de la communication”.

‘’Giorgio Lolli a participé fondamentalement mieux que tout autre citoyen de quelque pays qu’il soit à aider l’Afrique à mettre en place un nouvel ordre de la communication’’, a-t-il dit, rappelant que ‘’Sud communication’’ l’avait fait venir au Sénégal.

Il participait, à l’Institut culturel italien de Dakar, à une cérémonie d’hommage spécial sur ‘’l’incroyable contribution’’ de Giorgio Lolli à la révolution FM en Afrique et l’histoire de la radiodiffusion communautaire au Sénégal.

L’ancien ouvrier et technicien italien, décédé le 30 avril 2023, à l’âge de 81 ans, après plus de quarante ans en Afrique, a installé plus de 500 émetteurs, du Sénégal au Burkina Faso, en passant par le Togo, le Mali, le Mozambique, le Bénin et l’Érythrée.

Selon Abou Latif Coulibaly, Giorgio Lolli était venu au Sénégal au moment où il y avait un ‘’combat éminemment important’’, à savoir le Nouvel ordre mondial de l’information et de la communication (NOMIC) dirigé à l’époque par Amadou Makhtar Mbow, directeur général de l’UNESCO.

‘’Giorgio a fait la radio en Afrique pour aider à faire comprendre les enjeux du développement, de l’environnement, de la politique, etc. Bravo pour avoir fait ce travail’’, a souligné le journaliste-formateur, qui le surnomme ‘’le prophète de la radio en Afrique’’.

‘’C’est le prophète de la radio en Afrique, il a prêché, il a convaincu’’, a lancé M. Coulibaly, parlant de Giorgio Lolli comme d’‘’un militant de gauche qui a formé et accompagné les masses’’ et qui a implanté la radio Sud Fm dans toutes les régions du Sénégal.

Formé à l’époque des radios libres en Italie, Giorgio Lolli, avec sa société ‘’La Solaire’’, a mis la radio entre les mains des communautés (radio Bamanka et Pyramide à Kayes, au Mali), des camps berbères sans électricité aux communautés agricoles du Sahel, selon les témoignages des réalisateurs italiens Federico Bacci et Francesco Eppesteingher, auteurs d’un film documentaire sur Giorgio Lolli.

Il a, selon eux, créé des écoles pour les techniciens radio au Togo et au Mali, contribuant ainsi à la croissance et à l’indépendance des communautés locales.

Ces réalisateurs sont au Sénégal pour perpétuer l’héritage de Giorgio Lolli avec l’implantation d’un émetteur pour lancer la ‘’Radio Lolli’’, une nouvelle radio FM basée à Kidira et dédiée aux jeunes migrants africains.

Leave a reply