Abdoulaye Douda Diallo, nouveau président du conseil économique social et environnemental (Cese) : « La tâche est ardue et immense et les défis complexes »

0
714

Le nouveau président du Conseil économique, social et environnemental (Cese),  Abdoulaye Daouda Diallo, a été installé dans ses fonctions hier, mardi 9 mai. Il mesure déjà la charge qui lui est assignée et se dit prêt à tout faire pour relever le défi.

Installé hier, mardi 9 mai, dans ses fonctions du président du Conseil économique social et environnemental (Cese),  Abdoulaye Diallo mesure d’ores et déjà la mission qui lui est assignée. « La tâche est ardue et immense et les défis complexes », a-t-il affirmé.  Il note ainsi que « la question environnementale est appelée à occuper une place cardinale dans le dialogue avec les pouvoirs publics et les populations, eu égard aux problèmes environnementaux aigus, notamment les changements climatiques, la dégradation des terres, la perte de la biodiversité, la déforestation ». Abdoulaye Daouda Diallo affirme dans ce sens : « nous avons là des chantiers d’une brûlante actualité qu’il nous appartiendra d’adresser afin d’éclairer les choix politiques du Président de la République et inscrire notre pays dans le voie d’un développement durable conforme aux meilleurs standards écologiques internationaux ». Les chantiers du Cese ne se limitent pas uniquement au volet environnemental. « Nous devons également mettre à profit les intersessions pour développer des partenariats avec les institutions de recherche, les universités et autres organisations engagées à accompagner le développement de notre pays », a dit Abdoulaye Daouda Diallo.  Mieux ajoute-t-il, « le rayonnement international du Cese  devra aussi être une préoccupation commune et passera par la qualité de nos contributions scientifiques au niveau des Institutions sœurs comme l’Union des Conseils économiques sociaux d’Afrique, l’Union des Conseils économiques sociaux et Institutions similaires francophones, l’Association des Conseillers économiques sociaux et institutions similaires d’Afrique et l’Association internationale des Conseils économiques et sociaux et institutions similaires ». Pour arriver à l’atteinte des objectifs fixés, Abdoulaye Daouda Diallo  invite ses collègues au travail. « Le Cese ne pourra jouer la partition lui incombant sans une bonne animation institutionnelle qui passe par la tenue régulière des 7 sessions pour un traitement approprié de toutes les interpellations légitimes ».  Abdoulaye Daouda Diallo reste toutefois convaincu que la structure qu’il dirige a les aptitudes nécessaires pour relever les défis. « Ce conseil est composé de femmes et d’hommes dont l’expertise dans leurs domaines respectifs est avérée. Chaque Conseiller ici présent est une identité remarquable dans sa catégorie socio professionnelle ou dans son domaine d’activité. Vous constituez des compétences organiques dévouées à la cause nationale et fortement imbues des valeurs républicaines», a-t-il jugé.  Par ailleurs, le président du Cese dit être prêt à accompagner l’atteinte de la mission. « Je ne ménagerai aucun effort pour mettre les distingués conseillers que vous êtes ainsi que le personnel administratif dans des conditions de travail idoines qui vous permettront de servir dignement avec plus de motivation et surtout de faire des résultats tangibles ».

FATOU NDIAYE

Leave a reply