Algérie-Maroc : ses maillots changés à son insu, Berkane boycotte le match à Alger !

0
670

Situation invraisemblable au stade du 5-juillet-1962. La deuxième demi-finale aller de la Coupe de la confédération africaine de football (CAF) entre l’USM Alger et la RS Berkane n’a pas eu lieu comme prévu ce dimanche. Explications.

La demi-finale aller de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF) entre l’USM Alger et la RS Berkane n’a finalement pas eu lieu. Dans un stade du 5-juillet-1962 plein à craquer, et aux couleurs rouges et noirs de l’USMA, les joueurs usmistes sont entrés seuls sur la pelouse. Leurs adversaires de la RS Berkane étant eux restés dans les vestiaires.

Pour l’instant, aucune communication officielle quant à l’annulation de la rencontre synonyme de victoire sur tapis vert de l’USMA. Samedi, des rumeurs couraient déjà sur la possible non-tenue de ce match. Et ce, en raison de l’imbroglio entre les deux clubs par rapport au maillot des Berkanis arborés par les Marocains à l’aéroport Houari Boumédiène. Lequel représentait une carte du Maroc incluant le du Sahara Occidental, considéré comme un état indépendant par l’Algérie.

Un maillot sans la carte du Maroc

Le matériel des joueurs du RSB, y compris bien entendu le jeu de maillot controversé, a été saisi par les autorités algériennes. Maillots ayant pourtant été arborés lors des précédentes sorties des Marocains face à Sekhukhune United en phase de groupes, contre le Stade Malien, puis Abu Salem en quarts de finale. Alors que sur les réseaux sociaux, les passes d’armes faisaient rage entre les médias algériens et marocains, la Fédération algérienne de football (FAF) a saisi la CAF pour la non-utilisation du maillot. Appel rejeté par l’instance, suite à qui les dirigeants algériens entendent saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Les Marocains s’étaient préparés. L’entraineur Koller était passé en conférence de presse d’avant-match samedi. Et sur les réseaux sociaux, les images ont attesté l’arrivée du bus du RSB. Situation lunaire à leur arrivée au vestiaire : les maillots qui leur ont été attribués n’étaient pas les leurs. En fait, c’était des maillots fabriqués non seulement à leur insu. Avec les noms et les dossards des joueurs, ainsi que l’écusson de la RSB, mais sur lesquels ne figurent pas la carte du Maroc. Ce qui n’est absolument pas passé du côté marocain. Réaction, les joueurs de la RS Berkane ne sont aucunement entrés sur la pelouse pour s’échauffer.

La réaction de la CAF, qui ne sait pas vraiment sur quel pied danser tant ce dossier est sensible, devrait intervenir dans les prochaines heures. Le suspense reste lui entier quant au dénouement de cette affaire. même si côté marocain l’optimisme est de mise quant à une victoire sur tapis vert (3-0). D’autre part, l’inaction de la CAF et de la FIFA est pointée du doigt, et notamment par le journaliste investigateur Romain Molina. Lequel dénonce “une politisation de plus en plus grande” dans le football africain.

Afrik-foot

Leave a reply