Ambassade de Tunisie au Sénégal : Guy Marius Sagna et Cie ont finalement déposé la lettre de protestation

0
750

Contrairement à la semaine dernière, le samedi 4 mars précisément, la lettre de protestation adressée à l’ambassade de Tunisie au Sénégal, par des mouvements citoyens notamment le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (FRAPP), Africa First et Cie, est finalement déposée ce jeudi, par le député Guy Marius Sagna et Sylvestre Mendy de Africa First.

« le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire, Africa First, et moi-même député du peuple sénégalais, nous venons de déposer une lettre de protestation à l’ambassade de Tunisie au Sénégal. vous savez très bien que samedi dernier, nous voulions tenir un manifestation devant l’ambassade de Tunisie au Sénégal, cette manifestation a été interdite. en lieu et place d’une manifestation nous avons voulu déposer des lettre des protestations. Et quand nous sommes venus ici entre 10h et 11h, dix-neuf 19 sénégalaises et sénégalais ont été arrêtés parce que tout simplement ils ont été pris en flagrant délit de dépôt de lettres de protestation contre le racisme d’Etat tunisien », a déclaré devant les médias le député Guy Marius Sagna.

Revenant sur les incidents du samedi dernier, incidents d’ailleurs qui ont occasionné leur arrestation devant l’ambassade de Tunisie à Dakar, le député explique « C’est à 11h samedi, que nous avons été arrêtés et c’est à 6h du matin le dimanche que nous avons été libérés. Nous avons donc été arbitrairement arrêtés. Mais nous avons décidé qu’il fallait que nous revenions aujourd’hui, parce que le dépôt d’une lettre de protestation est un droit banal, simple dont l’exercice ne doit pas être empêcher par le président Macky Sall. C’est pourquoi nous avons dit Oui ! le samedi 4 mars dernier, le président Macky Sall, nous a lancé des grenades lacrymogènes et a mobilisé des centaines de policiers pour nous empêcher de protester contre la  »négrophobie d’Etat de la tunisien ». Mais, nous allons lui montrer que quelque soit le nombre de lacrymogènes et qu’il va mobiliser lancer, cette lettre là, nous allons l’a déposer et Oui nous sommes heureux de dire à tous les sénégalais, de dire à tous les africains, de dire à tous les démocratiques et progressistes de la planétaire que ce dépôt vient d’avoir lieu. »

Pour rappel, « Le 21 février, dans son palais de Carthage, Kaïs Saïed, président en titre de la Tunisie, a tenu des propos d’un racisme et d’un complotisme étourdissants. S’en prenant à l’immigration clandestine venue d’Afrique subsaharienne, il a estimé que ce phénomène était une « entreprise criminelle ourdie à l’orée de ce siècle pour changer la composition démographique de la Tunisie », afin de la transformer en un pays « africain seulement » et estomper son caractère « arabo-musulman ».

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply