Benno parle d’«appels insurrectionnels», suite à la sortie musclée de Khalifa Sall

0
134

Réplique du berger à la bergère. «La coalition Benno Bokk Yakaar condamne fermement  la déclaration  insurrectionnelle de Monsieur Khalifa Sall. Il incite l’opposition et ses militants à accompagner le justiciable Barthélémy Dias au Tribunal le 10 novembre», a indiqué Pape Mahawa Diouf, face à la presse samedi.

Et d’ajouter: « Ils trouveront sur leur chemin des militants, des démocrates, des sénégalais de tous horizons qui leur feront face sans complaisance et détermination. » « Le moment choisi par le juge de la 3ème chambre de la Cour d’appel révèle la volonté manifeste du régime en place de restreindre, illégalement, les droits à la liberté de mouvement d’un candidat qui porte l’ambition d’une vingtaine de partis et mouvements politiques« , avait déclaré l’ex maire de Dakar, dans sa tribune vendredi.

Pour Khalifa Sall, la « sélectivité parmi les dossiers judiciaires à traiter compromet les missions que la justice sénégalaise est censée assurer en matière d’égalité des citoyens devant la loi. » « Je dénonce vigoureusement l’instrumentation de la justice à des fins politiques et en appelle au respect des droits et des garanties constitutionnelles du candidat Barthélémy Dias« , disait-il, tout en appelant les Dakarois à accompagner Barthélémy Dias, le Jour-j, au tribunal de Dakar.

Pour rappel, la Cour d’appel a convoqué Barthélémy Dias, qui a été fait tête de liste pour Yewi Askan Wi, pour le procès sur le meurtre de Ndiaga Diouf. L’audience a été fixée pour le 10 novembre prochain. Pour Khalifa Sall, la « sélectivité parmi les dossiers judiciaires à traiter compromet les missions que la justice sénégalaise est censée assurer en matière d’égalité des citoyens devant la loi. » « Je dénonce vigoureusement l’instrumentation de la justice à des fins politiques et en appelle au respect des droits et des garanties constitutionnelles du candidat Barthélémy Dias« , disait-il, tout en appelant les Dakarois à accompagner Barthélémy Dias, le Jour-j, au tribunal de Dakar.

& IGFM

Comments are closed.