Bilan des lions en ligue 1 et premier league : des «Lions» en perte de vitesse

0
553

A quelques semaines des deux prochaines journées des qualifications a la Coupe du monde 2026 que le Sénégal disputera contre la RD Congo (6 juin a Dakar) et la Mauritanie (9 juin à Nouakchott), l’heure est au bilan pour les Lions évoluant dans les championnats européens ayant baissé les rideaux ce week-end. Où en sont-ils au niveau des performances ?  Focus sur ces joueurs clés de la sélection évoluant en Premier League et en Ligue 1 qui comptent actuellement le plus grand contingent de joueurs internationaux. Des performances qui auront certainement sur les choix de Aliou Cissé qui publie ce matin la liste de ses joueurs pour les 3eme et 4eme journées.

A la fin des principaux championnats sifflée ce dimanche 20 mai, les Lions vont se donner quelques jours de répit avant de rejoindre la sélection pour les besoins de la trêve internationale de juin. Avec au bout deux rencontres que le Sénégal disputera face à la RD Congo et ensuite à la Mauritanie En attendant, l’heure est au bilan.  Du moins pour ces joueurs clés évoluant dans les championnats de Ligue 1 française et Premier League anglaise qui comptent aujourd’hui le plus gros contingent d’internationaux.  Si certains ont connu la méforme, un manque de temps de jeu qui , de longues blessures ou encore de vives critiques,  qui ont un peu plombe leur parcours, d’autres se sont illustrés en revenant à leur meilleur niveau et rehausses leur performance en cette fin de saison.

   «Happy end» et un record pour Nicolas Jackson

Arrivé en provenance de Villarreal, Nicolas Jackson  a  terminé sa première saison en Angleterre avec de belles promesses. Accueilli comme leader de l’attaque des Blues, il  a pourtant soufflé le chaud et le froid en Premier League. Le manque de réussite durant plusieurs semaines ont failli plomber ses débuts.  Au point d’être rapidement sous les feux roulants des critiques et même la cible des supporters de Chelsea. La demi-finale de FA Cup perdue contre Manchester City en avril (0-1) avec à la clé de nombreuses occasions manquées qui ont failli l’emporter.  Défendu par son entraineur Pochettino et surtout par la légende des Blues, Didier Drogba, l’attaquant des Lions va toutefois digérer au mieux cette mauvaise passe. L’attaquant sénégalais est littéralement dopé en fin de saison et porte son bilan  à 17 buts et 6 passes décisives toutes compétitions confondues.

En Premier League, il a fait mieux que son compatriote Papiss Demba Cissé (13 buts), l’Ivoirien Didier Drogba (10) ou encore son actuel coéquipier en sélection Sadio Mané (10 avec Southampton).

Gana Guèye, intenable en fin de saison

Dans le contingent des joueurs sénégalais évoluant en premier League, Idrissa Gana Guèye a également tiré son épingle au bout d’une saison en dents de scie. Si une succession de contre-performances lui a fait perdre une place de titulaire avec Everton, le milieu de terrain aura réussi à hausser son niveau de jeu.  En cette fin de saison, le Sénégalais a même joué les sauveurs en devenant, en quelques semaines l’homme providentiel des Toffees. Buteur contre Nottingham Forest, il a marqué l’unique but de la rencontre qui maintient Everton en Premier League.  Il signait ainsi son troisième but cette saison. Rebelote ! Il réussit dimanche dernier, un bon coup face à Arsenal dans le cadre de la 38e et dernière journée du championnat de Premier League. C’est lui qui ouvrira le score pour les Toffees sur un joli coup franc détourné. Un but qui refroidit tout le stade Emirati et les supporters. Ce n’est donc pas étonnant qu’il renouvelle d’un an encore son bail avec ce club.

En France, le bilan reste tout aussi mitigé pour les joueurs clé de la sélection du Sénégal. Même si Krépin Diatta et son compatriote Ismail Jakobs,  qui a dû écourter sa saison pour cause de  blessure, ont de quoi se réjouir d’une saison aboutie avec l’As Monaco.  La deuxième place derrière le Paris Saint Germain les  ont ouvert une porte à la prochaine Ligue des champions. Cette fin de saison aura un cachet particulier pour Cheikhou Kouyaté. Arrivé en 2014 à West Ham et passé par Chrystal Palace, le «doyen» des Sénégalais en Premier League boucle ses 320 matches joués toutes compétitions confondues en 10 ans de carrière en Angleterre. Ses dernières saisons à Nottingham Forest, entre 2022 et 2024, ont été un peu plus délicates. Il n’a joué que 32 matches dans ce club qu’il partage avec son compatriotes et partenaires en sélection, Moussa Niakhaté.

Une saison en dents de scie pour les Lions de Marseille

Le bilan en club n’a pas été aussi satisfaisant pour les autres internationaux sénégalais en Ligue 1.  C’est le cas des joueurs sénégalais de l’Olympique de Marseille qui ont raté la dernière marche qui mène à l’Europa League. Le club phocéen a officiellement terminé à la 8e place du classement en Ligue 1 et ne disputera donc aucune compétition européenne en 2024-2025. Cette place dans le tableau reflète une saison assez mitigée pour le trio sénégalais. Le seul bémol à mettre sur la fin de saison aura été une place de demi-finale de l’Europa League finalement perdue face à l’Atlanta Bergame, futur vainqueur du trophée avec un triplée de l’international nigérian Lookman.

Décisif en tout début de saison, l’ancien joueur de  Watford n’a pas tardé à enchaîner les mauvaises performances avec le club olympien. S’il est illustré en devenant l’un des meilleurs buteurs de l’OM,  ses débuts seront contrariés par une blessure à l’ischio en septembre.  Les nombreux déchets et sa maladresse dans les derniers gestes allaient  également restreindre son temps de jeu. En quelques journées, il passera d’un statut de titulaire à celui de remplaçant. Son compatriote Ilimane Ndiaye connaitra également six premiers mois des plus compliqués.  Au point d’être très sévèrement critiqué sur ses performances et un rendement jugé comme trop insuffisant.

Suspendu en début de saison à cause du litige entre l’OM et Watford, leur coéquipier en sélection Pape Guèye n’en a pas moins vécu une saison mouvementée. Il a dû attendre début décembre pour retrouver les terrains. Le salut de l’ancien du milieu de terrain du Sénégal est venu de Jean-Louis Gasset. Désireux de tourner la page et de s’appuyer sur toutes les forces vives disponibles, le désormais ex-entraîneur marseillais a obtenu la réintégration du joueur même s’il a été privé de Ligue Europa.

Le milieu de terrain sénégalais de l’Olympique de Marseille a terminé en trombe le championnat avec une grande performance lors du dernier match contre Rc Lens de Nampalys Mendy. Pape Guèye est aujourd’hui annoncé proche d’un transfert à Villarreal.

Un des piliers de la sélection, Nampalys Mendy est de son côté devenu incontournable sur les derniers matchs avec le RC Lens. Après avoir connu quelques difficultés au cours de ses premiers mois avec son club, il s’est imposé dans l’enjeu de son équipe pendant la première partie de saison. Le milieu de terrain des Lions, est revenu en grande forme dans cette fin de saison du Racing Club de Lens qui alterne le bon et moins bon au niveau des résultats. Avec au bout, une 7e place qui permet au club de se qualifier en Coupe d’Europe. Ce sera la Ligue Europa Conférence.

 Lamine Camara et Metz à la porte de la relégation

Quid de la fin de saison du FC Metz de Lamine Camara ? Le milieu de terrain du FC Metz a pu laisser son empreinte sur la présente saison avec une performance XXL qui a fait sensation.  Elle sera l’un des faits marquants du championnat. Le 23 octobre dernier, Lamine Camara se distinguait d’un bijou de plus de 58 mètres lors de Monaco-Metz.  Ce sera sa seule réalisation de la saison. Une performance qui a augmenté la côte du jeune international. Doté d’une qualité technique supérieure à la moyenne, le jeune joueur de 20 ans fait des joueurs sénégalais qui attirent en cette fin de saison les convoitises de plusieurs écuries pour le prochain mercato. Son contrat court jusqu’en juin 2026 avec le club.  La fin de saison a toutefois été compliquée.  Suite à leur défaite contre le PSG, Metz du trio sénégalais, Lamine Camara, Pape Diallo et Cheikh Sabaly conservent ainsi de justesse une place de barragiste et gardent un mince espoir de rester dans l’élite. Ce n’est pas le cas pour ses deux coéquipiers de sélections. Il s’agit notamment de Bamba Dieng de Lorient ou encore du gardien de but Mory  Diaw de  Clermont, relégués en L2.

Omar DIAW

 

Leave a reply