Brésil: émotion et soulagement à Brasilia pour l’investiture de Lula

0
683

Lula doit être investi président du Brésil, ce dimanche 1er janvier. Pour l’occasion, des militants de gauche affluent à Brasilia. Dans la capitale, les hôtels sont pleins à craquer. Après quatre ans de gouvernement Bolsonaro, les électeurs de Lula sont euphoriques et attendent beaucoup du nouveau président.

Ce samedi, les rues de Brasilia sont envahies par les électeurs de Lula venus assister à son investiture. Tarcisio a fait plus de 60 heures de bus depuis l’État de Rio Grande do Norte. « C’est très spécial pour moi d’être ici, un moment unique, un moment historique que je pourrai raconter à mes enfants, petits enfants et arrière-petits-enfants. Ce sera gravé dans l’histoire ».

Émotion et soulagement

Dans la rue, les militants se reconnaissent à leur tee-shirt rouge à l’effigie de Lula. Alex a l’impression qu’il respirera à nouveau avec le retour du Parti des Travailleurs au pouvoir : « C’est une grande émotion d’assister pour la première fois à une cérémonie d’investiture, mais c’est surtout un soulagement immense, la sensation que le Brésil s’est libéré de la régression qu’a été le gouvernement Bolsonaro ».

Marta habite Brasilia depuis vingt ans et c’est la première fois qu’elle voit sa ville si animée : « La ville est très différente, c’est un climat de fête partout. Ça fait vraiment du bien de voir tous ces gens dans les bars, les restaurants, les lieux touristiques… Je suis très heureuse ».

Selon le gouvernement fédéral, près de 300 000 personnes sont attendues pour les festivités de l’investiture de Lula à un troisième mandat à la tête du Brésil, douze ans après avoir quitté le pouvoir. Un troisième mandat au cours duquel, le septuagénaire devra relever d’importants défis économiques.

Soulager le quotidien de 33 millions de Brésiliens

Parmi les urgences : soulager le quotidien des 33 millions de Brésiliens qui souffrent de la faim. Pour cela, Lula arrive avec un atout dans sa manche : le Congrès a approuvé un amendement à la Constitution autorisant le gouvernement à dépasser temporairement de 26 milliards d’euros le plafond des dépenses pour financer des programmes sociaux. Cela doit permettre de pérenniser l’allocation de 110 euros versée depuis le mois d’août aux familles les plus pauvres.

Cela doit aussi permettre de débloquer des fonds pour un programme de pharmacie populaire et pour l’augmentation du salaire minimum. Lula avait mis en œuvre d’ambitieux programmes sociaux lors de ses précédents mandats, mais il revient dans un contexte économique moins favorable.

Inflation et chômage

L’inflation et le chômage devront notamment être surveillés de près même si la tendance est à l’amélioration. Le taux de chômage, qui a frôlé les 15% en 2021, a été ramené à 8,3% lors des derniers mois. L’inflation est aussi moins forte qu’anticipée sur l’ensemble de 2022 mais elle devrait tout de même flirter avec les 6%.

Pour gérer les dossiers économiques, Lula compte notamment sur Fernando Haddad, candidat du PT à la présidentielle de 2019 gagnée par Jair Bolsonaro. Il a nommé ce proche au ministère des Finances malgré la réticence des milieux d’affaires.

Leave a reply