Cameroun : Rigobert Song à la mosquée avant le ramadan, l’image devenue virale

0
220

Même éloigné de l’équipe du Cameroun, Rigobert Song fait toujours autant parler de lui au pays. Cette fois malgré lui, le technicien fait les choux gras de la Toile pour un geste effectué avant le ramadan.

Il nous avait habitués aux déclarations chocs ces deux dernières années jusqu’à la fin de son mandat le 28 février dernier. Sa dernière en date, “on ne piétine pas les testicules d’un aveugle deux fois”, remonte au 23 janvier, au soir de la victoire renversante en phase de groupes de la CAN 2023 contre la Gambie (2-3), donnant accès au tour à élimination directe. Avant cela, il avait fait le buzz à la Coupe du monde 2022 en dégainant “celui qui court parce qu’il a vu le lion, ne peut jamais courir plus vite que celui qui court parce que le lion l’a vu”. Mais sa punchline culte reste la théorie du danger prononcée avant de renverser l’Algérie en barrages du Mondial (0-1, 1-2 ap.) le 29 mars 2022. “Quand tu sais que tu es en danger, tu n’es plus en danger ! C’est quand tu ne sais pas que tu es en danger, que tu es en danger. C’est de cela qu’il s’agit.” Mythique.

Le geste fort de Rigobert Song

Au chômage depuis une dizaine de jours, Rigobert Song fait de nouveau parler. Cette fois, sans mot dire. Peut-être même malgré lui. En effet, l’ancien capitaine emblématique des Lions Indomptables (137 capes, 4 buts) a enflammé les réseaux sociaux après être apparu en qamis blanc à la mosquée de Bonamoussadi, à Douala, dimanche, à la veille du début du ramadan. L’image du technicien de 47 ans, en position d’invocation musulmane, est rapidement devenue virale. Suffisant pour alimenter les théories autour d’une possible conversion du concerné à l’Islam.

En réalité, l’ancien défenseur du RC Lens était venu témoigner son soutien aux fidèles musulmans en offrant des vivres pour le mois de jeûne, d’après les indiscrétions du compte toujours aussi bien renseigné AllezLesLions« Je suis et je reste chrétien, mais je respecte toutes les religions. Mon geste n’était qu’une marque de fraternité envers mes compatriotes musulmans, rien de plus », aurait déclaré le technicien dans des propos rapportés par 237online. Voilà qui pourrait constituer un début de rédemption pour celui qui était critiqué ces derniers mois jusqu’à sa non-reconduction à la tête de la sélection la semaine passée.

Leave a reply