Campagne électorale et Can 2021 : A l’heure du réaménagement des cours

0
616

La campagne électorale pour les élections locales du 23 janvier prochain et la Coupe d’Afrique des Nations de Football marquent ce mois de janvier. Ces deux grands évènements ne sont pas sans conséquences sur le système éducatif au Sénégal. Si avec la campagne électorale, certains professeurs ont eu des autorisations de partir faire de la politique, avec la CAN, certaines écoles n’ont pas hésité à réaménager les cours pour permettre aux élèves et aux enseignants de pouvoir suivre les matchs.

La campagne électorale bat son plein depuis le 8 janvier dernier. Elle se fait sentir sur tous les niveaux et l’école n’y échappe pas. Certains enseignants qui défilent dans l’arène politique, ont quitté la salle de classe pour atterrir dans le terrain de jeu politique mais, avec une autorisation de quitter l’école. Pour Amadou Thioune, enseignant à la retraite, cela ne doit pas poser de problème si les enseignants ont une autorisation.

« Je pense que ça ne doit poser de problème. Au cas où ils ont eu une autorisation de partir, ils peuvent  faire la politique tout en respectant le délai, autrement dit, ils doivent respecter la date de retour qui est mentionnée sur la demande », dit-il.

A l’en croire, «beaucoup de politiciens dans ce pays ont été des enseignants, pour dire combien les deux activités peuvent être liées. Vous savez pour devenir un bon politicien, il faut passer par l’enseignement, parce que tu vas avoir cet art oratoire, l’art de bien parler et c’est ça, la politique ». Pour le censeur du lycée de Pikine, Ousmane Diop, leurs professeurs qui sont partis en campagne ont déjà anticipé les cours qu’ils devraient faire durant la campagne. 

« Au niveau de notre lycée, il y a deux professeurs qui ont demandé une autorisation. Heureusement, ces profs-là, pendant les vacances de Noël, ont rattrapé les cours perdus et ils ont uniquement la dernière semaine de la campagne», précise-t-il.

La Coupe d’Afrique des nations de football est aussi en train de se dérouler. Ce, depuis le 9 janvier dernier. Le football qui est le sport roi, attire beaucoup de personnes.  C’est pourquoi la CAN organisée au Cameroun ne laisse pas les amateurs de foot au Sénégal indifférents. Ce qui a entrainé un réaménagement des cours dans les écoles pour permettre aux élèves et aux enseignants de pouvoir regarder les matchs. Ousmane Diop, censeur du lycée de Pikine le confirme tout en précisant que ce réaménagement des cours, c’est uniquement pour les matchs du Sénégal. 

« Pour la CAN, on a réaménagé les emplois du temps uniquement pour les matchs du Sénégal. Et le premier match du Sénégal, c’était à 13 heures et on a arrêté les cours à 12 heures. D’habitude, nous, on fait les cours le soir de 13 heures à 17 heures », fait-il savoir.

Et d’ajouter, « c’est difficile de retenir les élèves et les profs pendant les heures où le Sénégal joue. Donc, ces cours vont être rattrapés ».

 ALHOUSSEYNI DJIGO (STAGIAIRE)

Comments are closed.