CAN 2024 : les Ivoiriens veulent croire en la « résurrection » des Eléphants face au Sénégal

0
37

Face aux Lions de la Teranga, l’équipe désormais dirigée par Emerse Faé doit montrer un tout autre visage que lors du match perdu 0-4 face à la Guinée équatoriale.

Depuis quelques jours, la teinte si chère aux Ivoiriens a pris une autre signification. L’orange est devenu, le temps d’un match, la couleur de l’espoir « et de la résurrection », murmure Eugénie Deman, 26 ans, guide à Notre-Dame-de-la-Paix à Yamoussoukro, l’immense basilique qui se dresse au milieu de la capitale administrative, symbole de la puissance du pays – elle est le plus large édifice chrétien du monde.

Pour cette jeune femme presque aussi silencieuse que la majestueuse nef, la qualification inespérée de la Côte d’Ivoire en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) – qui affronte le Sénégal lundi 29 janvier – ne peut être qu’un signe du Tout-Puissant. Car les Eléphants auraient pu rejoindre l’Algérie, le Ghana ou encore la Tunisie au cimetière des favoris déchus d’un tournoi aussi relevé que renversant.

Lors de la phase des poules, la Côte d’Ivoire s’est noyée sur la pelouse du stade Alassane-Ouattara d’Ebimpé devant son public désemparé. Le revers humiliant face à la Guinée équatoriale (0-4) a laissé les joueurs en larmes et obligé le sélectionneur français Jean-Louis Gasset, 70 ans, à quitter son poste alors même qu’il restait une chance de passer.

Leave a reply